Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

24 mars 2021

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Ça va bien aller

REGARD SUR LA PANDÉMIE - UN AN DE LUTTE CONTRE LA COVID-19

4421introgilles

©collaboration spéciale Claude Pineault

Depuis le jour un de la crise, l’équipe de La Revue est demeurée à votre service pour vous offrir toute l’information rédactionnelle et commerciale à laquelle vous avez droit.

Quand j’ai vendu La Revue le 23 janvier 2020 à Lexis Média, j’étais loin de me douter dans quel tourbillon je serais plongé deux mois plus tard… et mon nouveau patron aussi!

Le vendredi 13 mars, je devais prendre l’avion en direction d’un pays chaud, voyage qui n’a évidemment pas eu lieu. Les 45 jours suivants, avec la fermeture des commerces non essentiels, Lexis a dû mettre à pied temporairement plusieurs employés. C’était là une question de survie. Nous avons donc tenu le fort à quatre à La Revue. Moi qui pensais prendre ça plus relax… Comme mes collègues Pénélope Clermont, Paul Laverdière et Yves Chamberland, je me suis tapé des semaines de 70 à 80 heures. Peu après cependant, des forces fraîches sont arrivées à la rescousse et nous avons retrouvé un semblant de vie normale au bureau.

Les termes « vie normale » ont pris une signification particulière. En temps de pandémie, ils sont synonymes de lavage des mains, de distanciation sociale, de télétravail, et de réduction sensible des échanges en personne avec les gens qui font l’actualité et avec nos précieux clients. Le déconfinement de l’été 2020 nous a permis de respirer un peu et comme tout le monde, nous attendons avec enthousiasme la période estivale qui vient. La campagne de vaccination nous permet d’espérer un retour prochain de la vraie « vie normale ».

De ces longs mois, je retiens notre capacité, comme individus et comme société, de nous adapter à cette nouvelle réalité. Ça n’a pas été facile, mais malgré certains échecs et les coûts économiques et sociaux astronomiques de la pandémie, notre société a continué de fonctionner. Si nous pleurons les trop nombreuses personnes emportées par la maladie, nous nous souviendrons du rôle des anges gardiens qui ont tenu le fort avec courage, de la résilience des aînés et des jeunes coincés à la maison pendant de longs mois, et de la capacité de nos gouvernements, de nos villes, de nos institutions, de nos entreprises et surtout, des gens, de s’adapter à cette nouvelle réalité. Ici, je garderai en mémoire la détermination de mes collègues à offrir le meilleur d’eux-mêmes. Nous avons fait preuve de créativité, et jamais auparavant notre rôle n’a-t-il paru aussi essentiel, qu’il s’agisse de l’information rapportée quotidiennement par nos journalistes ou de la visibilité offerte à nos clients par nos services publicitaires. La pandémie n’a pas épargné les médias, qui connaissaient déjà leur lot de défis. La fermeture des commerces a eu un impact direct sur notre nombre de pages.

Comme vous, il nous a fallu faire face aux défis qui se plaçaient devant nous. Nous sommes conscients que la lutte n’est pas terminée, mais aujourd’hui, nous pouvons tous croire réellement que ça va bientôt bien aller…

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média