Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

24 mars 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Mascouche : une ville et une population mobilisées

REGARD SUR LA PANDÉMIE - UN AN DE LUTTE CONTRE LA COVID-19

4421mascouchecahier

©Courtoisie

Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, utilise souvent le mot « mobilisation » pour décrire la réponse de l’administration municipale et de la population générale face à la pandémie de COVID-19.

Témoignage de Guillaume Tremblay, maire de Mascouche

Comme toutes les villes, Mascouche a dû se mobiliser rapidement lorsque le premier ministre François Legault a annoncé qu’il fallait mettre le Québec sur pause de façon temporaire en mars 2020. Le maire Guillaume Tremblay juge que les employés municipaux ont su continuer d’assurer les services essentiels et même plus avec des activités virtuelles et que la population a répondu présente.

« La fonction publique a réagi très rapidement. Quand je regarde un an plus tard, les services de base se sont poursuivis. Pour les activités, nous nous sommes organisés pour les tenir sur Internet. Nous avons revu nos façons de faire, mais nous avons hâte de revenir à la normale », résume le premier magistrat.

M. Tremblay juge que les Mascouchois, en plus d’être au rendez-vous pour les activités, ont généralement bien respecté les règles sanitaires, s’il se fie au nombre assez peu élevé de contraventions distribuées par les policiers. « Il ne faut pas lâcher! Gardons le cap pour s’en sortir », lance-t-il.

En ce qui concerne le télétravail, la Ville a acheté un grand nombre d’ordinateurs portables rapidement pour permettre aux employés dont la présence physique n’était pas requise au bureau de travailler de la maison. Est-ce que cette pratique restera dans une certaine mesure? « Quand on parle de qualité de vie, je pense que le travail peut faire partie de la solution. Maintenant, il faut en discuter avec les syndicats et la fonction publique. »

« Le cœur des gens »

Malgré le contexte, puisque le maire de Mascouche voit presque toujours le verre à moitié plein, il a trouvé beaucoup de positif au cours de la dernière année. « Le cœur des gens! Nous avons vu tout le monde s’entraider humainement. Des gens, des entreprises se sont mobilisés. Il y a eu un facteur de solidarité que j’ai vu et je ne pense pas que ça va se perdre », souligne-t-il. Il se réjouit également de voir que les Mascouchois se sont approprié les parcs, espaces verts et installations sportives extérieures.

Sur une note plus personnelle, en tant qu’être humain qui a besoin du contact avec les gens, il admet avoir trouvé le temps long en confinement, même s’il adore sa famille. « Mais quand je me compare aux gens qui ont perdu leur emploi, qui ont fait un burn-out ou qui avaient de la difficulté à mettre de la nourriture sur la table, je me dis que ce n’est vraiment pas si pire et que ce n’était qu’un petit sacrifice à faire », conclut-il.

Entrevue avec Guillaume Tremblay, maire de Mascouche

Entrevue avec Guillaume Tremblay, maire de Mascouche

Êtes-vous porté(e) à ramasser les masques jetés au sol?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média