Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

24 mars 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Un projet de tour d’habitation fait des mécontents

ÎLE SAINT-JEAN

4421ilesaintjean

©Jean-Marc Gilbert - La Revue

Plus de deux ans se sont écoulés depuis l’incendie criminel d’une pizzéria en janvier 2019. Depuis, plus de la moitié des locaux de cet immeuble commercial sont placardés sur le boulevard J.-S.-Archambault, à l’intersection de la rue P.-E.-Marier.

Plus de deux ans après l’incendie qui a lourdement endommagé le centre commercial du boulevard J.-S.-Archambault, sur l’île Saint-Jean, des résidents veulent que les lieux soient rénovés. Toutefois, ils sont nombreux à ne pas vouloir d’une tour d’habitation qu’un promoteur souhaiterait construire et pour laquelle un changement de zonage est nécessaire.

Au début du mois, les résidents d’une partie de l’île ont reçu par la poste une invitation pour une « consultation participative qui portera sur un projet de modification règlementaire pour autoriser l’habitation multifamiliale de 13 logements et plus » dans ce secteur et ainsi étudier « un projet de construction résidentielle multifamiliale en gradins de cinq à neuf étages ». La rencontre en webdiffusion devait avoir lieu le 23 mars à 19 h. Les gens pouvaient envoyer leurs questions par écrit.

L’ex-conseillère municipale et figure bien connue du monde communautaire Jeannine Cossette, qui y habite sur l’île depuis près de 50 ans, a déjà questionné le conseil municipal sur la reconstruction du bâtiment, en 2019 et en 2020, et exprimé son désir d’éviter un bâtiment de haute densité. Un souhait qui serait partagé par plusieurs.

Inconvénients et pétition

« Ces grosses tours, ça va au centre-ville, pas sur l’île. S’ils veulent faire un référendum, on va faire comme ce qui est arrivé pour la Globe Shoe. On va amasser des signatures et on va bloquer le projet », lance Mme Cossette, déterminée. Elle ajoute que de simples tests réalisés au niveau du sol au cours des dernières semaines ont causé des vibrations dans les résidences avoisinantes. Elle craint donc des répercussions si un tel projet va de l’avant et nécessite de creuser profondément dans le sol de l’île. Sans parler de la perte d’ensoleillement des voisins d’une éventuelle tour.

Une autre résidente de l’île, qui préfère taire son nom, craint pour sa part qu’un changement de zonage crée un précédent sur l’île et mène éventuellement à la construction de plusieurs autres immeubles de haute densité comme celui proposé.

Pour toutes ces raisons, quelques citoyens se sont rassemblés pour faire signer une pétition depuis le début du mois de mars. Celle-ci sera déposée à l’hôtel de ville le 26 mars et les instigateurs, qui croient qu’un bâtiment de trois étages serait plus réaliste et mieux accepté dans le quartier, ont confiance de récolter au moins 500 signatures.

« Sonder l’intérêt »

Du côté de la Ville de Terrebonne, on indique que l’objectif de la consultation faite en amont est « de sonder l’intérêt de la population pour ce projet » et que « la réaction de la population influencera le comité consultatif d’urbanisme dans son analyse afin qu’il puisse émettre une recommandation au comité exécutif ».

Le zonage actuel de ce terrain n’autorise que la construction d’un commerce de quartier, comme un restaurant, ou bien d’un parc. L’usage résidentiel n’est pas permis.  

Êtes-vous porté(e) à ramasser les masques jetés au sol?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média