Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

31 mars 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Le CHSLD des Moulins sous la loupe

3521audiences

©Archives

Le CHSLD des Moulins a été l’établissement le plus durement touché par la première vague de la pandémie de COVID-19 dans la MRC Les Moulins, au printemps 2020.

Les audiences de l’enquête publique du coroner sur les causes et circonstances des décès survenus dans des résidences pour personnes âgées lors de la première vague de la pandémie de COVID-19 ont débuté le 29 mars à Joliette. Le CHSLD des Moulins, à Terrebonne, est le premier des sept établissements sur lesquels se penchera la coroner Géhane Kamel.

Les premiers témoins entendus ont été les gestionnaires du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, duquel relève ce CHSLD dirigé par le Groupe Santé Arbec.

La directrice de santé publique par intérim du CISSS de Lanaudière, Lynda Thibeault, a indiqué que son équipe enquêtait déjà sur une éclosion dans un autre CHSLD du groupe, à Repentigny lorsqu’il a été porté à son attention que certains employés travaillaient aussi à celui de Terrebonne. La Santé publique a alors rapidement tenté d’obtenir la liste des travailleurs, question de leur demander de se faire dépister, mais « la communication était difficile », a indiqué Mme Thibeault, dans son témoignage, selon ce qu’a rapporté La Presse canadienne. Notamment parce que la gestionnaire des deux sites était elle aussi en isolement préventif.

Pour ce qui est de la durée de l’éclosion (76 jours), la Santé publique soupçonnait, dans un rapport de juillet 2020, qu’elle soit due à plusieurs facteurs : des résidents qui circulaient dans les corridors, des repas qui n’étaient pas servis aux chambres et un manque de personnel pour l’entretien ménager, soulève également le média.

Le CISSS est intervenu à quelques reprises pendant l’éclosion, mais les gestionnaires n’étaient pas toujours présents et les consignes mettaient du temps à être appliquées.

Pas problématique

Malgré les problèmes observés, le CHSLD des Moulins n’est pas un établissement problématique, a confirmé Daniel Castonguay, ex-PDG du CISSS. D’ailleurs, une différence a été remarquée dans les jours suivant un appel avec Paul Arbec, président et chef de direction du Groupe Santé Arbec.

Les audiences concernant précisément le CHSLD des Moulins sont prévues jusqu’au 1er avril. Une quinzaine de personnes témoigneront, dont des membres du personnel.

Par la suite, les situations qui prévalaient dans six autres CHSLD ou résidences privées pour aînés de la province lors de la première vague seront examinées. Ce sont les décès survenus entre le 12 mars et le 1er mai 2020 qui sont visés par l’enquête publique. La publication d’un rapport renfermant des recommandations pour éviter d’autres décès dans le futur suivra.

Près de la moitié des décès causés par la COVID-19 au Québec se sont produits dans des résidences pour personnes âgées, comme l’a souligné la coroner Kamel.

Êtes-vous porté(e) à ramasser les masques jetés au sol?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média