Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

31 mars 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Les villes satisfaites, le Mouvement Terrebonne moins

BUDGET PROVINCIAL

4521budget

©archives

Les villes de Terrebonne et de Mascouche saluent toutes deux la confirmation de l’accélération de certains projets qui favoriseront la mobilité, dont l’aménagement d’une voie réservée sur l’autoroute 25.

Alors que Terrebonne et Mascouche accueillent plutôt favorablement le budget provincial, le Mouvement Terrebonne juge que le gouvernement a « levé le nez » sur de nombreuses demandes de la 10e ville en importante au Québec.

La Ville de Terrebonne note, dans un communiqué de presse, « certaines mesures répondant partiellement aux demandes prébudgétaires » déposées en décembre.

L’investissement de 304,5 M$ d’ici 2025-2026 pour les logements sociaux et abordables, investissement qui servira notamment à accélérer la construction de 5 000 logements et d’en créer 500 nouveaux, réjouit la Ville, qui demandait la contribution de Québec, par le biais du programme AccèsLogis, pour la mise en chantier de 277 unités de logement social et abordable dans le pôle de la Croisée urbaine et le parc des Tilleuls. « Il est certain que Terrebonne demandera à bénéficier de cette mesure. Nous vivons une grave crise du logement sur le territoire, alors que le taux d’inoccupation des logements locatifs était de 0,6 % en 2020 », le plus bas en 15 ans, a rappelé le maire Marc-André Plante.

On souligne aussi que l’élargissement de la route 337, l’aménagement d’une voie réservée sur l’autoroute 25, les améliorations à la route 125 et le prolongement de l’autoroute 19 font partie des projets d’infrastructures qui seront accélérés.

Les conseillers de Mouvement Terrebonne font une lecture bien différente du budget. « Lorsqu’on fait le bilan des demandes formulées par la Ville de Terrebonne, on constate que le gouvernement a levé le nez sur leur quasi-totalité », affirme le conseiller Marc-André Michaud, qui aurait souhaité que Terrebonne obtienne « beaucoup plus ».

Si les élus de la formation politique saluent l’avancement du parachèvement de l’autoroute 19, ils déplorent l’absence d’une « mention concrète » et d’un échéancier pour la route 337 au Plan québécois des infrastructures. « La 337 ne s’élargira pas à coups de pelletées de terre électorales, une fois tous les trois ou quatre ans… Il est temps de passer de la parole aux actes », souligne Nathalie Lepage.

Rien non plus concernant le prolongement du Réseau express métropolitain, la construction du centre aquatique de la Croisée urbaine, l’agrandissement du cégep de Terrebonne ou l’acquisition de l’ancien Golf Le Boisé, se désolent-ils.

Sommes importantes pour la relance

Appelé à réagir, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, voit beaucoup de positif dans ce budget 2021. Outre « les sommes importantes prévues en matière d’infrastructures » et pour améliorer la mobilité, il se réjouit surtout de la bonification des sommes consacrées au patrimoine. « C’est un pas dans la bonne direction afin de soutenir davantage nos efforts dans la mise en valeur et la préservation de nos bâtiments historiques. Il faut que le projet du Domaine seigneurial puisse bénéficier d’une partie de ces sommes, d’autant plus qu’il fait partie des projets en mesure de contribuer à la relance économique de la région. Les discussions vont bon train avec le gouvernement, mais il faut maintenant passer de la parole aux actes », affirme-t-il.

Êtes-vous porté(e) à ramasser les masques jetés au sol?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média