Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

31 mars 2021

Protéger aussi les petits commerces indépendants

4521boudrias

©Courtoisie

Selon Michel Boudrias, il faut s’assurer de protéger les petits commerçants avec des programmes d’aide et d’accompagnement flexibles et adaptés à leur réalité.

Michel Boudrias, député de Terrebonne, unit sa voix à celle du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, pour exiger au fédéral de déployer un plan afin de protéger les petits commerces indépendants, dont beaucoup risquent de ne pas survivre à la crise, croit-il.

M. Boudrias reconnaît que le magasinage en ligne a explosé durant la pandémie, mais souvent au profit de géants étrangers. Il souligne que son équipe, dès les premières semaines de la pandémie, a créé le portail d’achat local Achète Chez Nous. « On a rapidement voulu offrir un guichet unique pour aiguiller les consommateurs. On sentait bien que les gens voulaient favoriser les commerces indépendants plutôt que les grandes bannières, et même si ça a pu aider, ce n’est pas suffisant », critique l’élu pour qui l’urgence de la situation est claire : « Le fédéral doit diversifier ses programmes d’aide, alors qu’une PME sur six est à risque de fermer pour toujours. ».

Pour ce faire, le Bloc Québécois présente sept propositions : adapter les programmes de stabilisation de revenus à la réalité des petits joueurs; allonger d’une année le délai accordé aux petites entreprises pour rembourser les prêts du Compte d’urgence et obtenir la radiation de 33 % du montant; aider les PME à se transformer; négocier avec les émetteurs de cartes de crédit des frais moins élevés pour les transactions en ligne avec les petits commerçants; mettre en place un Régime d’accès à l’entrepreneuriat (RAE), similaire au Régime

d’accès à la propriété (RAP); harmoniser les réductions du programme Solutions pour petites entreprises de Postes Canada de manière à faire économiser 57 % des coûts des envois de colis au Canada; et soutenir le pouvoir d’achat des aînés en augmentant la pension de vieillesse de 110 $ par mois.

« Nos commerçants locaux, c’est le visage de notre ville. Plusieurs programmes d’aide fonctionnent bien pour les grandes entreprises, mais ne sont pas adaptés à la réalité des PME. J’entends le cri du cœur de nos petits commerçants et je compte porter leur voix à Ottawa. Plus que jamais, il faut s’assurer de les protéger avec des programmes d’aide et d’accompagnement flexibles et adaptés à leur réalité », conclut le député de Terrebonne, alors que son homologue de Montcalm, Luc Thériault, a partagé le même point de vue dans un communiqué de presse il y a deux semaines. (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média