Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

05 avril 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

René Derouin sous le regard de la réalisatrice Julie Corbeil

4621corbeil

©Brigitte Hébert-Carle

La réalisatrice Julie Corbeil et l’artiste multidisciplinaire René Derouin, à Mexico.

Habituée de présenter des artistes à travers la lentille d’une caméra, la réalisatrice de Terrebonne Julie Corbeil a un jour eu envie de découvrir davantage l’homme derrière le grand créateur qu’est René Derouin. Cinq ans plus tard, le documentaire découlant de cette rencontre, DEROUIN Métis des Amériques, est présenté sur ARTV et Tou.tv.

Avec délicatesse, Julie Corbeil donne la parole à cet artiste infatigable et engagé, animé par l’urgence de créer et de nourrir un dialogue. Oiseau rare, l’artiste René Derouin survole, dans ce film, son univers qui relie le Québec au Mexique. Il y pose un regard nuancé, empreint de distance, guidé par son amour de la nature et par son désir de rapprocher le public de l’art contemporain.

« C’était pas mal égocentrique comme démarche », admet d’emblée la réalisatrice lorsqu’on lui demande pourquoi se pencher sur ce monument des arts visuels au Québec. Elle l’avait rencontré dans le cadre d’un autre projet et elle avait « envie de connaître le monsieur », dévoile celle qui, candidement, l’a approché sans financement aucun pour voir « s’il accepterait d’ouvrir la porte de son travail, de sa vie ».

C’est ce qu’il a consenti à faire durant trois ans, à partir des premiers tournages effectués en 2016, un peu avant les élections américaines. Passionné des Amériques, Derouin a été perturbé par l’élection de Donald Trump et par son projet de mur à la frontière du Mexique. Grand promoteur d’une Amérique unie, l’artiste n’a eu d’autre choix : « Il faut que je prenne position et que je sois engagé à la façon des muralistes », partage-t-il.

« Le but n’était pas de suivre sa réaction aux élections, mais elles l’ont beaucoup remué », dévoile la Terrebonnienne, qui a su créer une relation de confiance avec l’homme qu’elle continue d’admirer. « C’est le grand-père que j’aurais voulu avoir, évoque-t-elle. C’est quelqu’un d’inspirant qui a une réflexion continue sur le monde. Il n’a pas fait d’études classiques et n’est pas habité des réflexions d’université; il est autodidacte. C’est ce que j’aime du personnage. »

Partager son expérience autrement

Journaliste de formation collaborant notamment avec la Fabrique culturelle, Julie Corbeil est réalisatrice et monteuse depuis plus d’une décennie. Par le passé, ses expériences de tournage à l’étranger pour Les Grands Explorateurs lui ont permis de partager son amour pour le monde au Québec et en Europe. Les étudiants du Cégep à Terrebonne dans le programme Arts, lettres et communication ont même la chance de profiter de son expérience, puisqu’elle y donne à l’occasion des cours depuis 2013.

Plus récemment, elle s’est associée à Destidocs, « une plateforme éducative du voyage », par l’entremise de laquelle elle offre entre autres des conférences. On peut aussi y voir son documentaire sur Mexico, qui met encore une fois en vedette René Derouin.

Son film DEROUIN Métis des Amériques sera diffusé à ARTV le 5 avril à 20 h, le 8 avril à minuit, le 10 avril à 6 h et le 11 avril à 1 h 30. Il sera également disponible en vidéo sur demande pour les abonnées d'ARTV ainsi que sur Tou.tv.

Commentaires

10 avril 2021

Gisèle Robert

Bonjour Julie, j'ai visionné avec grand plaisir ton film sur M. Derouin. DEROUIN Métis des Amériques, présenté à ARTV. Félicitations pour ton travail. J'ai eu la chance de rencontrer l'homme et je suis son parcours d'artiste depuis plusieurs années à travers les expositions à Val David et Montréal. J'ai beaucoup apprécié la perspective avec laquelle tu présentes ce personnage plus grand que nature. Tu as su nous transmettre sa démarche artistique et son engagement par ses oeuvres imprégnées de prises de positions pour l'humanisme et le partage. Je te souhaite beaucoup de plaisir à poursuivre ta propre démarche d'artiste. Gisèle Robert

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média