Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits & méfaits

Retour

06 avril 2021

Une séance de « car surfing » tourne mal

4621carsurf

©courtoisie

Le Service de sécurité incendie de Terrebonne a été requis sur les lieux pour la désincarcération, après laquelle la victime a été emmenée à l’hôpital.

Un Mascouchois de 17 ans s’est retrouvé pris sous un véhicule après avoir voir fait du surf de véhicule, car surfing, dimanche après-midi. S’il est considéré comme hors de danger, il a tout de même dû être conduit à l’Hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal pour des blessures importantes au bas du corps.

C’est vers 14 h 10 que le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion a été appelé pour un accident impliquant un véhicule et un piéton dans le stationnement du Cinéma Guzzo, à Terrebonne. Constatant que l’adolescent était entièrement coincé sous un véhicule, les policiers ont immédiatement entrepris des manœuvres pour tenter de le sortir de cette position. Le Service de sécurité incendie a été requis sur les lieux pour la désincarcération, après laquelle l’adolescent a été emmené à l’hôpital.

Les premières informations recueillies auprès de plusieurs témoins indiquent que le jeune homme aurait pris place sur le capot du véhicule en mouvement conduit par un ami. Il aurait glissé du capot et se serait retrouvé pris sous le véhicule.

Le conducteur, aussi âgé de 17 ans et demeurant à Mascouche, a été arrêté sur place et transporté au centre opérationnel. Il a été libéré sur une promesse de comparaître et devra répondre à des accusations de conduite dangereuse causant des lésions au palais de justice de Laval.

L’assistance d’un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec a été nécessaire pour l’analyse complète de la scène. Le véhicule, une Volkswagen Golf 2013, a été saisi et remorqué pour expertise. L’enquête se poursuit.

De graves conséquences

Le Service de police tient à rappeler que ces comportements sont très dangereux et peuvent avoir de graves conséquences. Le Code criminel prévoit notamment des accusations de conduite dangereuse ou de négligence criminelle pour la pratique du car surfing. Les contrevenants s’exposent à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à dix ans s’il en résulte des blessures graves, et même à perpétuité en cas de décès.

Le Code de la sécurité routière sanctionne également ces actions avec l’article 434 : « Nul ne peut, alors qu’un véhicule routier est en mouvement, s’y agripper ou être tiré ou poussé par le véhicule et le conducteur ne peut tolérer une telle pratique. » Pour le conducteur qui tolère que son véhicule soit utilisé pour ce type de pratique, il peut en résulter la saisie du véhicule sur-le-champ pour une durée de 7 jours; la suspension immédiate du permis de conduire pour une durée de 7 jours (30 jours en cas de récidive); une amende allant de 1 000 $ à 3 000 $; et 12 points d’inaptitude. Pour la personne qui fait du car surfing, on parle des mêmes conséquences, hormis la saisie du véhicule. (PC)

Croyez-vous que la grève des enseignants, le 14 avril au matin, fera bouger les choses?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média