Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

11 avril 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

La vitalité économique de la MRC encore une fois confirmée

4721vitalite

©archives - Sébastien Arbour

Mascouche obtient la 72e position parmi 1 162 localités québécoises et Terrebonne, le 105e rang sur le plan de l’indice de vitalité économique.

Tous les deux ans, l’Institut de la statistique du Québec rend public l’indice de vitalité économique des territoires. Le plus récent disponible confère à la MRC Les Moulins le 9e rang sur les 104 municipalités régionales de comté au Québec. Mascouche obtient pour sa part la 72e position parmi 1 162 localités québécoises et Terrebonne, le 105e rang.

L’indice de vitalité économique des territoires se base sur trois indicateurs, à savoir le revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus, le taux de travailleurs des 25-64 ans et le taux d’accroissement annuel moyen (TAAM) de la population sur cinq ans. Ces indicateurs représentent chacun une dimension essentielle de la vitalité, soit respectivement le marché du travail, le niveau de vie et la dynamique démographique, explique l’Institut dans son rapport dévoilé en mars, dont les résultats proviennent de données de 2018.

Première ville dans Lanaudière, Mascouche s’appuie sur un indice de vitalité de 13,0292 grâce au revenu médian des personnes de 18 ans et plus de 42 467 $, d’un taux de travailleurs de 84,1 % et d’un TAAM de 12,3 sur 1 000. Des résultats qui rendent fier le maire de Mascouche et préfet de la MRC Les Moulins, Guillaume Tremblay. « Les indicateurs composant cet indice démontrent que les Mascouchois ont le plus haut revenu médian ainsi que le taux de travailleurs le plus élevé de la région. Ces résultats illustrent bien que le dynamisme économique et la création d’emplois dans notre communauté sont des leviers pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens », commente-t-il.

2e parmi les 10 plus grandes villes

Publicité

Défiler pour continuer

Lorsqu’elle se compare aux villes de plus de 100 000 habitants, Terrebonne, la 10e plus grande ville au Québec, se classe 2e derrière Lévis. Le rapport lui attribue un indice de vitalité de 11,2218 avec un revenu médian de 41 544 $, un taux de travailleurs de 82,3 % et un TAAM de 10,6 sur 1 000. Gatineau suit Terrebonne au 136e rang total. Viennent ensuite Laval, Longueuil et Sherbrooke.

« Bien que les données utilisées datent d’avant le début de la pandémie de la COVID-19, cet indice démontre à quel point Terrebonne est une ville en forte croissance. […] Au cours de la dernière décennie seulement, Terrebonne a connu une croissance démographique de 10,7 % », souligne le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, dans un communiqué sur le sujet. Et cette tendance n’est pas près de s’inverser, croit-il, puisque l’accroissement projeté d’ici 2036 est de 14 %.

En comparaison, Carignan se positionne au tout premier rang de ce classement avec un indice de vitalité de 26,8034, un revenu médian de 50 960 $, un taux de travailleurs de 85,9 % et un TAAM de 44,6 sur 1 000.

Notons qu’en 2016, Mascouche occupait la 54e position au Québec et Terrebonne, la 107e.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média