Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

13 avril 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Le conseiller Dany St-Pierre dans l’embarras

Dany St-Pierre

©Archives - La Revue

Des écrits du conseiller municipal de Terrebonne Dany St-Pierre refont surface.

Des propos tenus dans un courriel, dans lequel il évoque le congédiement de « la direction » de la police, ainsi que dans un groupe de discussion d’élus de l’Alliance démocratique Terrebonne (ADT), où il a vertement critiqué certaines mesures sanitaires dans le contexte pandémique, plongent dans l’embarras le conseiller municipal et policier Dany St-Pierre.

M. St-Pierre est lieutenant au Service de police de la Ville de Montréal. Le conseiller municipal du quartier 3 présidait aussi la Commission de la sécurité publique de la Ville de Terrebonne jusqu’à la diffusion d’un reportage de TVA Nouvelles, mardi midi, dans lequel des propos tenus au cours de la dernière année ont refait surface.

D’abord, en juin 2020, dans un courriel qu’il a envoyé à des membres de la Commission au sujet d’un dossier relatif au contrôle animalier, M. St-Pierre évoque, en des termes peu édifiants, l’idée de congédier « la direction » de la police de Terrebonne. « Je sais que je t’en ai parlé ce soir Alain (de Choinière, le chef de cabinet du maire), mais je veux que ce genre de réplique soit immortalisée pour janvier 2022 afin de câlisser dehors notre direction de police, a-t-il écrit, selon ce que rapporte TVA Nouvelles.

Le directeur du Service de police, Marc Brisson, a réagi dans une déclaration écrite. Il dit être « surpris » des propos et assure que « les faits entendus dans le reportage seront dirigés vers les autorités compétentes », c’est-à-dire le ministère de la Sécurité publique et la Commission municipale de la Sécurité publique. M. Brisson tient aussi à « rassurer les citoyens en mettant à l’avant-plan l’excellent travail effectué par l’ensemble du personnel du Service de police de Terrebonne ».

« Je ne suis pas de la Gestapo! »

D’autres propos tenus par le conseiller ont aussi refait surface. Dans un groupe de discussion privé avec des élus de l’ADT, Dany St-Pierre a critiqué l’imposition de certaines mesures sanitaires, en janvier.

« Toutes les mesures sanitaires jusqu’à maintenant sont explicables scientifiquement ou logiquement, que tu sois d’accord ou non avec ces mesures. Par contre, je décroche avec l’imposition d’un couvre-feu, a-t-il écrit, rapporte TVA Nouvelles. [Ne] comptez pas sur moi pour diffuser le message… mon boss aussi a été avisé… je ne suis pas de la Gestapo! »

Réactions

Dany St-Pierre ainsi que le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, ont également réagi par écrit. Concernant les propos de janvier, le conseiller explique s’être confié à ses collègues « dans un moment de frustration » alors qu’il ressentait « du découragement, de l’impuissance et de la colère face à certaines décisions prises par le gouvernement ». « Mes paroles ont clairement dépassé ma pensée et je regrette de les avoir exprimées ainsi », ajoute-t-il.

Le maire Plante affirme pour sa part avoir contacté le conseiller pour s’enquérir « de ses états d’âme et lui faire part de [s]on désaccord quant à ses écrits. Dès lors, ce dernier a indiqué regretter ses propos et s’est excusé à la première occasion auprès de plusieurs de ses collègues ».

« Je tiens à réaffirmer mon entière confiance en Marc Brisson, de même qu’en toute son équipe de direction, a aussi souligné le maire, dans un communiqué de presse transmis par la Ville. « Le maire et les membres du comité exécutif réaffirment du même coup leur accord et leur support aux consignes sanitaires », ajoute la Ville.

Des conseillers de l’opposition ont aussi réagi dans un communiqué de presse. « Les propos de M. St-Pierre sont vulgaires et irresponsables. Traiter le gouvernement de "Gestapo", c’est absurde et c’est très mal connaître l’Histoire », estime le conseiller André Fontaine. Il se demande aussi pourquoi « le maire Plante et son chef de cabinet ne se sont pas dissociés de ces propos et ne les ont pas dénoncés plus tôt ».

Quel est, selon vous, le plus grand avantage d’avoir un 8e parc industriel à Terrebonne?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média