Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

16 avril 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Terrebonne adopte son plan d'action en développement durable

4821durable

Lors de la séance du conseil municipal du 13 avril, la Ville de Terrebonne a adopté le plan d’action 2021-2025 découlant de sa Politique de développement durable.

Lors de la séance du conseil municipal du 13 avril, la Ville de Terrebonne a adopté le plan d’action 2021-2025 découlant de sa Politique de développement durable.

En 2018, l’administration municipale a eu le mandat, par le biais de la Commission du développement durable, de l’environnement et de la mobilité (CDDEM), de procéder à la refonte du Plan Vert et de bonifier la politique environnementale de la Ville pour en faire une politique de développement durable. Cette dernière a été adoptée au conseil municipal de janvier 2020 sous recommandation de la CDDEM. Partant des objectifs de la Politique de développement durable, l’administration municipale a élaboré un plan d’action, qui a été présenté à la rencontre du 23 février 2021 de la CDDEM. Il comporte 23 actions.

Le plan critiqué

Certains conseillers de l’opposition ont tenu à réagir lors du dépôt du plan. « C’est un premier pas dans la bonne direction, a lancé le conseiller de l’opposition Marc-André Michaud, mais il y a une urgence d’agir. Après trois ans, c’est à quelques mois des élections que la Ville adopte son plan d’action de développement durable et à quelques jours du [Jour] de la Terre, en plus. Je crois que nous devons être des leaders en matière d’environnement. Ce plan est une étape, mais il fait y aller avec de vraies actions et aller beaucoup plus loin. »

Publicité

Défiler pour continuer

« Ce premier pas, on aurait pu le faire bien avant, dès 2018. Tout d’un coup, on se dépêche pour sortir un plan. Cela me laisse perplexe en cette année électorale », a ajouté André Fontaine, un autre conseiller de l’opposition. Yan Maisonneuve, président de la CDDEM, a rappelé à M. Fontaine que le plan d’action découle de ce qui a été fait en 2019 et présenté en 2020.

De son côté, le conseiller Robert Morin trouve ce plan trop timide, pas assez audacieux et juge qu’il manque d’idées. Très peu de choses vont se réaliser au cours de l’année, constate-t-il.

« Cela peut avoir l’air peu audacieux, mais nous attendons 25 000 citoyens de plus au cours des 15 prochaines années. [Si on parle] des canopées (environnement qui présente une biodiversité et une productivité biologique très riches), l’établir à 30 % est au contraire très audacieux », a fait remarquer le directeur général de la Ville, Alain Marcoux. « Au fil des années, le conseil municipal aura l’occasion d’enrichir ce plan, mais je crois que celui-ci trace la voie », a mentionné le maire Marc-André Plante. 

Le suivi du plan d’action sera assuré par la Direction du génie et de l’environnement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média