Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

20 avril 2021

Jean-Marc Gilbert - jmgilbert@lexismedia.ca

Accident à l’école de la Source : les autorités en mode action

4821suiviaccident1

©Jean-Marc Gilbert - La Revue

Un réaménagement du débarcadère d’autobus de l’école de la Source est prévu cet été. Actuellement, son entrée borde un corridor scolaire de la rue Cantin donnant accès à la cour d’école.

À la suite de l’accident impliquant un autobus scolaire et un élève de 8 ans à vélo, le Centre de services scolaire des Affluents (CSSDA) et la Ville de Mascouche disent être déjà en mode action pour éviter qu’un autre accident ne survienne dans ce secteur, qui n’est pas considéré comme accidentogène, selon la police. Des parents d’élèves qui habitent le secteur, eux, remettent en question une directive.

Le CSSDA affirme d’emblée que le réaménagement du débarcadère d’autobus, qui était déjà prévu à la suite de l’agrandissement de l’école, est imminent. Le début des travaux est prévu le 25 juin, confirme le coordonnateur aux communications, Éric Ladouceur. Il ajoute que le CSSDA est « en mode solutions » et que des actions ainsi que différents scénarios de reconfiguration sont sur la table.

Un rappel a été envoyé aux parents pour qu’ils ne conduisent pas les enfants à l’école avant une certaine heure le matin, puisque l’accès à la cour est alors est réservé pour le service de garde. « Il y avait une grosse problématique à ce sujet en début d’année. Maintenant, c’est mieux, mais il y a encore du travail à faire », dit M. Ladouceur.

« Pas de sens »

Un parent du secteur qui préfère taire son nom et dont les deux enfants fréquentent l’école considère que cette directive au sujet de l’accès à la cour d’école ne fait « pas de sens », un avis que partageraient plusieurs parents, d’après lui. « Il n’y a pas un moyen d’aménager un coin avec la grandeur de la cour d’école? De délimiter un espace pour qu’ils puissent y avoir accès tout en respectant les gens du service de garde? », suggère-t-il.

« C’est super, le réaménagement, mais d’ici là, que va-t-il arriver? » se demande celui qui croit que « tôt ou tard, il allait y avoir un accident » en raison des attroupements de jeunes près de la cour d’école dans ce secteur jugé dangereux par plusieurs et dont l’aménagement est critiqué depuis des années, selon lui.

De son côté, la Ville de Mascouche planche sur « un projet de sécurité aux abords des écoles ». Sans pouvoir donner de détails spécifiquement pour l’école de la Source, la conseillère en communications Isabelle Gagné assure que « toutes les écoles du territoire seront évaluées afin d’améliorer la sécurité » et qu’une annonce à ce sujet est à venir.

Malgré le « flux de voitures important » aux abords de l’école le matin et à la sortie des classes, le capitaine Maxime St-Georges de la police de Mascouche indique qu’il ne s’agit pas d’un secteur accidentogène. Des appels sont néanmoins fréquemment placés au service de police au sujet de la sécurité autour de certaines écoles, et c’est pourquoi des interventions sporadiques sont réalisées autour de celles-ci à différents moments.

Quel est, selon vous, le plus grand avantage d’avoir un 8e parc industriel à Terrebonne?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média