Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

23 avril 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Un Terrebonnien se taille une place parmi l’élite du basket-ball

4921demosthene1

©courtoisie

Nervens Demosthene a été repêché au premier rang par les Rattlers de la Saskatchewan dans la Ligue canadienne élite de basketball (LCEB).

Nervens Demosthene, un jeune étudiant universitaire de Terrebonne, vient de recevoir la confirmation qu’il trône parmi l’élite des athlètes canadiens en basket-ball.

Nervens, en effet, a été repêché au premier rang par les Rattlers de la Saskatchewan dans la Ligue canadienne élite de basketball (LCEB), le 14 avril. Les Rattlers détenaient le premier choix et ils se sont empressés de jeter leur dévolu sur Nervens, qui évolue présentement pour l’Université Bishop dans la ligue universitaire du Québec.

Reconnu comme étant le meilleur joueur québécois à la position de garde, le jeune homme, qui mesure 1,89 m, avait été nommé sur la première équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) en 2019-2020.

Étudiant en psychologie sportive, le Terrebonnien joue au basket-ball depuis son enfance. « Mais j’ai débuté à 13-14 ans dans le basket structuré à l’école secondaire du Harfang à Sainte-Anne-des-Plaines », précise Nervens. Dès son tout jeune âge, il faisait montre d’une grande qualité de leadership. « Le garde est celui qui dirige le jeu, il décide de presque tout, c’est un meneur sur la surface de jeu », explique-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

4921demosthene2

©courtoisie

Ce sont les qualités physiques de Nervens Demosthene, notamment sa rapidité et sa force, qui ont convaincu les dirigeants de la formation.

L’été en Saskatchewan

Nervens se doutait bien que les Rattlers le repêcheraient au premier rang. « J’avais eu quelques discussions avec l’équipe avant le repêchage, alors… Et la chimie s’est rapidement installée entre l’entraîneur des Rattlers et moi. Ce n’était donc pas une surprise pour moi », révèle le jeune athlète.

Ce sont ses qualités physiques, notamment sa rapidité et sa force, qui ont convaincu les dirigeants de la formation. « Je suis capable de traverser jusqu’au panier et de marquer des points. Je suis d’ailleurs reconnu comme un garde qui passe et marque des points. »

Comme la LCEB est une ligue d’été, Nervens rejoindra sa nouvelle équipe en juin et y évoluera jusqu’en août, avant de revenir à Bishop. Il décidera alors de ce qu’il fera après ses études, mais il est clair qu’il aimerait continuer à jouer au basket-ball. « Bien sûr, mon rêve, c’est d’être repêché par la NBA (National Basketball Association), la grande ligue aux États-Unis. Et on ne sait jamais, il y a beaucoup de dépisteurs qui viennent voir les matchs de la LCEB », rappelle Nervens, qui se réjouit de voir le basket-ball progresser de belle façon au Québec.

On ne peut que lui souhaiter de réaliser son rêve ultime dans les prochaines années.

4921demosthene3

©courtoisie

Nervens Demosthene rêve de la NBA.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média