Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

26 avril 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Une rencontre satisfaisante pour les citoyens

AGRANDISSEMENT DE L'ÉCOLE DU COTEAU

4921satisfait

©archives - La Revue

Les inquiétudes des résidents demeurant aux abords de l’école secondaire du Coteau, à Mascouche, ont été en grande partie atténuées.

Les inquiétudes dont avaient fait part à la Ville de Mascouche et au Centre de services scolaire des Affluents les résidents demeurant aux abords de l’école du Coteau, qui est en phase d’agrandissement, ont été en grande partie atténuées.

En effet, le 21 avril, près d’une dizaine de propriétaires étaient présents à une rencontre avec différents représentants de la Ville de Mascouche, notamment un représentant du génie, un de la sécurité publique, des conseillers municipaux, un représentant du cabinet du maire Guillaume Tremblay et un représentant des relations avec les citoyens.

Aux dires d’une résidente, les représentants de la Ville ont fait montre d’une belle réceptivité. « Nous voulions obtenir des réponses à beaucoup de questions, affirme Marie-Claude Turcotte. D’abord, sur l’étroitesse des rues, dont celle de l’Alizé. On nous a assurés qu’elle serait agrandie. C’est une excellente chose, même si nos terrains vont subir un léger rétrécissement. Ensuite, en matière de sécurité, un feu de circulation sera installé à l’angle du boulevard Mascouche et de la rue de l’Alizé. »

Les résidents du secteur s’inquiétaient également qu’à cause des forages effectués pour les travaux, la nappe phréatique soit touchée. « Nous avons eu des problèmes en alimentation en eau potable dans le passé et nous ne voulions pas faire face à d’autres problèmes du genre », rappelle Mme Turcotte. Les représentants de la Ville ont aussi rassuré les citoyens en cette matière.

Restera maintenant à débattre des autres inquiétudes avec, cette fois-ci, le Centre de services scolaire des Affluents. On parle entre autres des conséquences qu’une plus grande population estudiantine dans le secteur risque d’entraîner.   

Une réalité connue

Gabriel Michaud, conseiller municipal responsable du dossier de la sécurité, assistait à la rencontre. « Nous étions bien sûr au fait que cela engendrerait des changements dans la réalité des résidents du secteur avec une présence accrue de vélomoteurs, d’autobus scolaires (on parle de 20 de plus) et de voitures, mais nous attendions d’avoir les plans de l’agrandissement pour prendre des décisions éclairées afin de nous ajuster le mieux possible », d’indiquer M. Michaud. En ce qui a trait au nouveau feu de circulation, il s’imposait, dit le conseiller. « La sécurité est primordiale, alors en plus d’un feu de circulation, un trottoir sera aménagé entre le débarcadère d’autobus et le boulevard Mascouche », révèle-t-il, avant de préciser que les enjeux autres que la sécurité et l’agrandissement de la rue étaient du ressort du centre de services scolaire.

Quel est, selon vous, le plus grand avantage d’avoir un 8e parc industriel à Terrebonne?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média