Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

05 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

La Croix-Rouge, une aide précieuse après un sinistre

5021croix

©courtoisie

Il n’y a rien de réjouissant à perdre sa maison en plein hiver à -20 degrés Celsius à cause d’un incendie. Ne reste que la solidarité des voisins et la Croix-Rouge.

À l’approche du 8 mai, Journée mondiale de la Croix-Rouge, La Revue a cru bon se pencher sur cet organisme humanitaire fondé sur le bénévolat qui a crû en un réseau d’envergure internationale se déployant jusque dans la MRC Les Moulins.

La section MRC Les Moulins de la Croix-Rouge est notamment représentée par le Terrebonnien Denis Poitras, qui a d’ailleurs été honoré par la Croix-Rouge du Québec en mars pour ses 30 années d’implication. Président du conseil de financement de la section, M. Poitras poursuit sa mission d’ambassadeur pour l’organisme qui a su, au fil des années, dépanner bien des personnes victimes d’un sinistre les ayant obligées à recommencer une partie de leur vie à zéro. « Les interventions de la Croix-Rouge dans Les Moulins se chiffrent entre 12 et 17 par année. La majorité du temps, c’est à cause d’incendies accidentels. Il arrive qu’il faille déplacer des familles à cause d’une inondation, du verglas ou des moisissures dans une maison. Mais cette année, à cause de la pandémie, les sinistres se sont faits moins nombreux », rapporte Denis Poitras.

Les familles sinistrées doivent aller habiter à l’hôtel, en général pendant trois ou quatre jours. La Croix-Rouge fournit aussi des vêtements et de la nourriture. On frise souvent les 3 000 $ pour un tel dépannage.   

Témoignage

Un résident de Terrebonne, Jacques Labelle, et sa famille ont dû composer avec un incendie qui a complètement ravagé leur maison il y a 17 ans. Elle abritait treize personnes. Sa femme et lui agissaient comme famille d’accueil. « C’est le système de ventilation, relié à une thermopompe, qui a été à l’origine de l’incendie, explique M. Labelle. De plus, il y avait beaucoup de finitions en bois exotique dans la maison. » Grâce à la présence d’une dizaine de détecteurs de fumée, tous fonctionnels, tout le monde a pu évacuer la maison sain et sauf. Il était 22 h 30 en cette froide nuit de mars où la température frisait les -20 degrés Celsius avec un fort vent. « Juste après notre sortie, il y a eu une déflagration à l’intérieur », relate M. Labelle.

Ce dernier a apprécié l’aide des voisins, qui leur ont permis de se réfugier dans leurs voitures. Denis Poitras et Marie-Josée Beaupré (conseillère municipale de ce quartier de Terrebonne à l’époque) se sont grandement impliqués pour aider les sinistrés. « En peu de temps, ils étaient sur place. Ils n’ont pas mis de temps à mobiliser tous leurs contacts. Vers 2 h 30 ou 3 h du matin, avec nos couvertures de laine, nous arrivions au motel où quatre chambres nous attendaient. M. Poitras et Mme Beaupré ont passé la nuit à nous soutenir, à nous réconforter. Le lendemain, M. Poitras était au motel afin de s’assurer qu’on ait tous à manger. La Croix-Rouge et lui nous ont ensuite apporté des vêtements. Je ne pensais pas qu’ils en faisaient autant pour les sinistrés », témoigne M. Labelle, ajoutant que plusieurs autres personnes sont venues leur porter des vêtements. « Après qu’on eut passé quatre ou cinq jours au motel, tout s’est mis en branle pour trouver une maison (grâce à l’organisme La Myriade) en attendant qu’on se reconstruise », raconte-t-il. Ce soutien autant moral que matériel de la Croix-Rouge, Jacques Labelle ne l’oubliera jamais et remercie cette dernière encore aujourd’hui. « Dans de telles situations, on se sent tellement vulnérables, on perd tous nos repères, on devient littéralement des nobody », de conclure M. Labelle.

Pour aider la Croix-Rouge à œuvrer auprès des sinistrés moulinois, il est possible de faire un don sous forme de chèque libellé à : Croix-Rouge MRC Les Moulins, 340, place Fidèle, Terrebonne (Québec), J6Y 1M8. Un reçu pour fins fiscales sera remis pour tout montant de 20 $ et plus. 

Que pensez-vous de l’intention du maire Marc-André Plante de tenir trois débats avec le potentiel candidat Mathieu Traversy?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média