Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

07 mai 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Aperçus de parcours féminins inspirants

5121panel

©courtoisie

Sandra Filopoulos, Évelyne Robert et Estelle Pichette étaient les invitées d’un récent rendez-vous de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins.

Il n’y a pas que les hommes qui réussissent en affaires, et les trois panélistes invitées à la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, le 21 avril, en sont de parfaits exemples. Sandra Filopoulos, Évelyne Robert et Estelle Pichette ont raconté leurs parcours aussi diversifiés qu’inspirants.

Provenant de domaines complètement différents, les trois femmes ont ceci en commun qu’elles partagent la gestion de leur entreprise avec un membre de leur famille. Dans le cas de Mmes Filopoulos et Robert, cela se fait avec leur conjoint, tandis que Mme Pichette collabore avec sa sœur. « Ce n’est pas tout le monde qui peut travailler avec son conjoint; il y a une fine ligne [entre la famille et les affaires] et il faut la reconnaître. Dans mon cas, nous sommes complètement à l’opposé, mais nous partageons les mêmes valeurs, dont le respect et le fait de nous dire les vraies choses », a témoigné Mme Filopoulos pour justifier le succès du duo qu’elle compose avec son conjoint au sein de Filo Import, spécialisée dans l'importation et la distribution d'accessoires et de jouets pour enfants.

Les trois femmes d’affaires partagent également le fait d’avoir effectué un virage au cours de leur carrière. Mme Robert a notamment longtemps œuvré dans le monde des arts, ayant fondé le Théâtre Côte à Côte à Mascouche, avant de se lancer dans Axe Humanité, un centre réunissant des psychologues et psychothérapeutes. Pas aussi loin du théâtre qu’on pourrait le croire au fond, ce nouveau défi est entré dans la vie de la Mascouchoise alors qu’elle cherchait à revoir son horaire de travail afin qu’il s’accorde mieux à celui de ses enfants. Une décision qui n’est pas venue sans le défi d’un long transfert d’entreprise – la démarche aura pris près de dix ans –, mais elle ne regrette rien, a-t-elle assuré avec le sourire.

Les panélistes ont toutes dû faire preuve de résilience à un moment ou à un autre de leur parcours, et le dernier grand coup dur qu’Estelle Pichette a eu à surmonter est sans conteste la COVID-19. « C’était un désastre! On a perdu 1 M$ de chiffre d’affaires en claquant des doigts, illustre la femme à la tête de Kubidez, mais aujourd’hui, on est rendu un chef de file international en événements virtuels. L’année 2020 aura finalement été un propulseur pour nous. »

Interrogées par Stéphanie Pépin, porte-parole du volet Affaires au féminin, qui présentait le rendez-vous en ligne, Mmes Filopoulos, Pichette et Robert ont respectivement conclu la rencontre en partageant un conseil de leur cru : « Foncez! »; « Ne regardez pas en arrière et prenez la vie comme elle est »; « Quand il n’y a pas de place pour prendre soin de soi, c’est le temps d’arrêter ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média