Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

11 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Parler sans tabou de la santé sexuelle des aînés

5021neo

Une aide financière de 130 000 $ sur deux ans permettra à l’organisme Le Néo de mettre sur pied des ateliers itinérants à l’intérieur desquels il sera question de la santé sexuelle des aînés.

L’organisme Le Néo vient de recevoir, du gouvernement provincial, une aide financière de 130 000 $ sur deux ans qui permettra la mise sur pied d’ateliers itinérants à l’intérieur desquels il sera question de la santé sexuelle des aînés.

Le Néo est un organisme communautaire qui œuvre sur le plan du bien-être et des saines habitudes de vie affectives et sexuelles. Et justement, la mission et le projet proposé cadraient tout à fait dans l’esprit du programme d’aide financière Québec Ami des Aînés (QADA), qui vise à adapter les milieux de vie à la réalité des aînés et à contribuer à l’atteinte des objectifs gouvernementaux en matière de vieillissement actif.  

« Les ateliers se déplaceront dans différents milieux tels les CHSLD, les RPA et les organismes en lien avec les aînés », explique le directeur du Néo, Martin Fournel. Les sujets à traiter sont encore à définir, ajoute-t-il, mais les ateliers pourraient très bien aborder des thèmes tels les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), sujet très peu abordé auprès des aînés. « Il y a aussi toute la question du consentement en matière de relations sexuelles et de la violence sexuelle. Pour certaines personnes, bien des sujets sont encore tabous », fait remarquer le directeur.

La sexualité à tout âge

Beaucoup de gens croient qu’après un certain âge, les relations sexuelles n’existent plus, qu’il n’y a plus de sexualité. Ça aussi, c’est un préjugé qui a la vie dure, selon Martin Fournel. « Les ateliers ne s’adresseront pas seulement aux aînés, mais aussi aux personnes qui gravitent autour d’eux », précise-t-il.

Le projet inclut par ailleurs un soutien individuel pour les aînés qui ont envie de jaser avec un sexologue.

Les députés locaux se sont dits heureux de l’attribution de cette aide financière. « Je me réjouis que Le Néo puisse bénéficier d’un tel soutien financier, qui leur permettra de mettre sur pied un projet visant à contrer la maltraitance sexuelle des aînés et à favoriser une meilleure compréhension du sujet », a affirmé le député de Terrebonne, Pierre Fitzgibbon. Même son de cloche du côté de la députée de Les Plaines. « Cette aide financière est une bonne nouvelle pour la région. Concrètement, ce soutien financier permettra à l’organisme Le Néo d’offrir un service visant à contrer la maltraitance envers nos aînés et à assurer leur bien-être », pense Lucie Lecours en conclusion.    

Que pensez-vous de l’intention du maire Marc-André Plante de tenir trois débats avec le potentiel candidat Mathieu Traversy?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média