Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

12 mai 2021

Mélanie Savage - msavage@lexismedia.ca

La Cité 55+ est toujours là

Spécial Hommage à nos aînés

cité

©courtoisie

La Cité GénérAction 55+ compte sur la générosité d’environ 300 bénévoles. On en voit ici quelques dizaines à une époque où ni le masque ni la distanciation n’étaient nécessaires.

La Cité GénérAction 55+, à Terrebonne, s’ennuie de ses 2 500 membres, des rires qui fusaient dans ses locaux, des accolades qui s’échangeaient ici et là. Elle demeure néanmoins présente, positive et elle mise sur ses activités du printemps pour garder actifs les aînés.

Dans la dernière année, la Cité est restée le plus possible à l’écoute des membres. Une infolettre hebdomadaire, des envois postaux, des appels, les services d’une intervenante, des paniers de petites douceurs à Noël : divers moyens ont été mis en œuvre pour garder le lien avec les membres et briser leur isolement.

Certaines activités, comme le yoga et la Zumba, ont pu se poursuivre en mode virtuel. L’organisme s’est même équipé d’un système de qualité que les professeurs et bénévoles peuvent utiliser dans les locaux pour offrir une activité virtuelle. « Par contre, on perd beaucoup d’aînés avec des activités numériques. Ils ne sont pas tous bien équipés à la maison », admet Dany Chénier, directeur général de la Cité GénérAction 55+.

Activités printanières

C’est pourquoi il est heureux que le retour du printemps permette la tenue d’activités extérieures, même en groupe de huit personnes seulement. « On a créé une belle programmation répondant aux besoins des aînés. On a eu de l’ornithologie, de la mise en forme dans les parcs, de la photo... On offre des activités gratuites pour que les gens puissent sortir, rester actifs », détaille M. Chénier. Il annonce aussi un projet pilote de jardinage « qui commencera petit, mais qui va assurément beaucoup grandir dans les prochaines années. »

Et tout cela est rendu possible en majeure partie grâce aux bénévoles qui imaginent, organisent et animent les nombreuses activités. « Tous les bénévoles chez nous donnent de leur temps alors qu’ils sont à la retraite. Ils choisissent de le faire. Ils ont à cœur le bien commun, c’est dans leur nature. Je leur dis merci et bravo », lance Dany Chénier. Avant la pandémie, l’organisme comptait quelque 300 bénévoles qui donnaient 35 000 heures de bénévolat par année. « On entend que nos bénévoles vont être là quand tout va reprendre », se réjouit le directeur général, reconnaissant.

Que pensez-vous de l’intention du maire Marc-André Plante de tenir trois débats avec le potentiel candidat Mathieu Traversy?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média