Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

12 mai 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Terrebonne cumule un surplus de 15,1 M$ en 2020

5121reddition

©Simon Laroche - Ville de Terrebonne

Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a profité de la présentation des états financiers pour annoncer que la Ville allait travailler sur un budget 2022 sans hausse de taxes.

À l’intérieur d’un premier document de reddition de comptes financière, lequel a fait l’objet d’un dépôt lors de la séance du conseil municipal du 10 mai, la Ville de Terrebonne fait état d’un surplus de 15,1 M$ pour l’année 2020. Cet excédant découle principalement d’une aide financière de 11,5 M$ obtenue en raison de la COVID-19. N’eût été celle-ci, Terrebonne aurait profité d’un surplus de 3,6 M$.

« Terrebonne a généré un surplus financier, et ce, malgré tous les défis nourris par le contexte pandémique mondial et au-delà de l’important appui financier du gouvernement du Québec dans le cadre de la COVID-19. En soi, cela démontre clairement que nos principes de gouvernance sont justes et que notre processus de gestion financière fonctionne », s’est félicité le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, qui a profité de la présentation des états financiers pour annoncer que la Ville allait travailler sur budget 2022 sans hausse de taxes.

Revenus en hausse de 3,99 %

Si on examine plus en détail le document de 76 pages, on note que les revenus municipaux, établis à 259 947 901 $, ont augmenté de 3,99 % en comparaison à ce qui était prévu dans le budget 2020. En plus de la subvention de 11,5 M$ liée à la COVID-19, cette augmentation est due à des droits de mutation supérieurs au montant budgété, et ce, de 5,3 M$.

En ce qui a trait aux dépenses de fonctionnement, elles ont quant à elles diminué de 2,05 % par rapport aux prévisions budgétaires et elles se chiffrent à près de 5,1 M$. Parmi les faits saillants, la Ville souligne le paiement comptant des immobilisations de 4,2 M$, soit 759 000 $ de plus que les 3,5 M$ prévus; la mise en place d’une infrastructure de travail à distance pour plus de 300 employés, correspondant à 600 000 $; plus de 728 000 $ injectés dans des mesures d’urgence liées à la COVID-19; un programme de soutien financier aux organismes du territoire, aussi lié à la COVID-19, de plus de 250 000 $; une aide financière aux Complexes Sportifs Terrebonne de 672 000 $; et une économie de 1,77 M$, soit 1,96 %, relativement à d’autres activités et programmes.

COVID-19

Le 5 octobre, le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation a octroyé une aide financière de 800 M$ aux municipalités dans le contexte de la pandémie. La Ville de Terrebonne a ainsi reçu 11 518 244 $. En 2020, ce sont 4 M$ de cette subvention qui ont été affectés à la COVID-19, alors que 4,3 M$ serviront à l’équilibre budgétaire 2021. Il est également prévu de consacrer plus de 1,2 M$ en soutien financier supplémentaire aux Complexes Sportifs Terrebonne, de même que 600 000 $ aux élections. À ce jour, 10 M$ ont déjà été affectés. D’ici décembre, Terrebonne s’appuie donc sur une somme de 1 M$ pour toutes dépenses liées à la COVID-19.

Le poids de la dette en baisse

 

En matière de gestion de la dette, la Ville est en route pour atteindre ses objectifs plus tôt que prévu, a dévoilé le premier magistrat. Comme exprimé dans le Plan décennal d’immobilisations, la cible est d’avoir une dette équivalente à 155 % des revenus totaux de la Municipalité dans 10 ans. Or, elle s’établissait à 216 % en 2017, comparativement à 188 % en 2020, soit une baisse de 28 %. Ultimement, il faut toutefois noter que son total a augmenté durant la même période, passant de 490 M$ à 506 M$. « Mais par rapport aux revenus totaux de la Ville, le poids de la dette est beaucoup moins lourd sur ses épaules », a rappelé avec insistance M. Plante.

Soulignons par ailleurs que le service de la dette nette a diminué de 7,42 % par rapport au budget 2020. La baisse des taux d’intérêt, les règlements d’emprunt entièrement remboursés et les nouveaux emprunts sont au nombre des facteurs qui expliquent cette diminution, aux dires de la Ville.

Que pensez-vous de l’intention du maire Marc-André Plante de tenir trois débats avec le potentiel candidat Mathieu Traversy?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média