Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

14 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Prendre une bonne bière pour une bonne cause

0121biere

©courtoisie

L’artiste mascouchoise Fanny Magine a voulu évoquer la détresse, ce qui se marie bien avec la cause pour laquelle la bière a été vendue.

La Brasserie Mille-Îles, la Microbrasserie Ruisseau Noir et la houblonnière Houblon Bastien se sont unies afin de créer et de mettre sur le marché une bière pour venir en aide à un organisme de Terrebonne.

On parle ici du Vaisseau d’Or (Des Moulins), un organisme communautaire autonome d’aide en santé mentale. On y retrouve un groupe d’entraide et de l’hébergement pour l’après-crise.

« Ce projet, c’était une super belle première, lance d’entrée de jeu Lisette Dormoy, coordonnatrice générale du Vaisseau d’Or. Mettre sur le marché une bière dont une partie des profits nous est consacrée, c’est une chose, mais c’est toute la visibilité que cela nous donne qui est un avantage. Et puis, l’information inscrite sur le contenant dit aux consommateurs que nous existons et que nous pouvons leur venir en aide ou venir en aide à une connaissance, à un proche. »

Autre aspect qui lui plaît, c’est que ce sont des brasseurs d’ici et une artiste d’ici qui sont impliqués dans le projet. L’artiste, c’est la Mascouchoise Fanny Magine, qui a réalisé le dessin sur la canette après avoir remporté un concours. « Nous avons lancé ce concours destiné aux artistes locaux. L’œuvre de Fanny a été retenue, car elle représentait bien l’année difficile qu’ont vécue certaines personnes », explique Antoine Dubois, propriétaire de la Microbrasserie Ruisseau Noir.

« J’avais déjà commencé cette œuvre auparavant et lorsqu’on m’a dit qu’il fallait quelque chose de sombre, j’ai peaufiné mon dessin, ajouté des cocottes de houblon, et le résultat s’est retrouvé sur la canette. J’ai voulu évoquer la détresse, ce qui se marie bien avec la cause pour laquelle la bière a été vendue », relate Fanny Magine.

Un bon travail d’équipe

Maxime Lapointe, copropriétaire de la Brasserie Mille-Îles, à Terrebonne, est fier de faire partie d’un projet rassemblant des partenaires locaux. « Nous voulions brasser un produit avec des partenaires locaux et en faire profiter un organisme de chez nous », commente-t-il. « Nous avons choisi le Vaisseau d’Or parce que cette cause nous tenait à cœur. Cette année n’a été facile pour personne et plusieurs ont vu leur santé mentale affectée », juge Maxime Lapointe. La Black IPA a donc été créée et s’est retrouvée sur les tablettes des détaillants. « Nous avons inventé la recette, pas le style de la bière », précise M. Lapointe.  

Elle s’est très bien vendue et d’ailleurs, les dernières caisses sont en voie d’être distribuées. « Nous n’avons fait qu’une brassée. Restera maintenant à déterminer le montant qui sera remis à l’organisme », révèle M. Lapointe. « C’était une bière d’ici, brassée ici, qui, en fin de compte, profitera à un organisme d’ici », conclut-il.     

Que pensez-vous de l’intention du maire Marc-André Plante de tenir trois débats avec le potentiel candidat Mathieu Traversy?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média