Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

19 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le maïs soufflé, Vincent Guzzo prend ça au sérieux

0121guzzo

©courtoisie

Vincent Guzzo ne s’est pas contenté de mettre en marché du maïs soufflé classique, mais bien une sélection de saveurs aromatisées.

Le propriétaire des Cinémas Guzzo a-t-il été échaudé par le premier ministre François Legault, qui a autorisé, dès la fin de février, la diffusion de films en salle, mais interdit la vente de maïs soufflé, ce qui aurait amené l’homme d’affaires à prendre le taureau par les cornes et à créer son propre maïs soufflé?

« Oui et non, répond spontanément Vincent Guzzo. Si j’avais voulu faire mon comique et que j’avais décidé de taquiner François Legault, j’aurais réagi de cette manière, mais en réalité, je suis sur ce projet depuis août 2020. » Bien sûr, l’homme d’affaires de Terrebonne n’a pas aimé qu’on associe la notion de danger au fait de manger du maïs soufflé en salle, ce qui a conduit à la création du mot-clic #popcorngate et à la désignation de M. Guzzo comme « le roi du maïs soufflé ».

Celui qui est juge à l’émission Dragons’ Den poursuit ainsi ses initiatives entrepreneuriales avec l'élargissement officiel de sa marque Mr. Sunshine, grâce à du maïs soufflé fabriqué localement. « Je voulais modifier un peu l’offre dans les salles de cinéma et offrir un produit local, car le marché est principalement occupé par des produits américains, justifie-t-il. Je veux vendre du maïs soufflé. Je vais donc le faire à l’échelle du pays. »

Vincent Guzzo ne s’est pas contenté de mettre en marché du maïs soufflé classique, mais bien une sélection de saveurs aromatisées. Il a donc créé le maïs soufflé Saveur de beurre style cinéma (maïs soufflé à la marmite), le Choco Nana (maïs soufflé confit), le 911 Sriracha de Ruddy Lad (maïs soufflé à la marmite) et le Tye-Dye de Rossella (maïs soufflé confit). D’autres saveurs sont à venir et seront offertes non seulement en salle, mais aussi dans les marchés d’alimentation. « Certains, au départ, seront exclusivement vendus au détail », précise-t-il. Des produits comme des pizzas congelées devraient être proposés éventuellement au cinéma et des cornets à saveur de gâteau au fromage, dans les épiceries.

Les salles ouvertes bientôt?

Si des assouplissements étaient adoptés par le gouvernement du Québec et que la région de Montréal virait à l’orange (au moment d’écrire ces lignes, on ne savait pas ce que François Legault allait annoncer en conférence de presse mardi), Vincent Guzzo pourrait rouvrir des salles dès le 28 mai. « Il va falloir réhabituer les gens à revenir au cinéma. Mais il faut y aller par étapes. D’abord rouvrir les salles et ensuite offrir un meilleur prix d’entrée, une variété de prix. Pour encourager les gens à aller voir des films québécois, peut-être faudrait-il établir le prix d’entrée à 6 $. Cela ne veut pas dire que ces films sont de moins bonne qualité, mais il faut, je crois, par ce genre d’incitatifs, redonner cet amour aux gens pour les films québécois et les films de répertoire », affirme Vincent Guzzo.

Chose certaine, les films présentés en salle ont pris un tel retard en raison de la pandémie qu’au cours de l’été, ils seront présentés sans relâche, même pendant les périodes dites plus mortes.

En attendant, le maïs soufflé Mr. Sunshine est vendu partout au Canada. On peut le commander au www.mrsunshine.com. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média