Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

26 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Une mère et son fils deviennent entrepreneurs… en même temps

5121merefils

©Stéphane Fortier - La Revue

Odelina Scarsella et son fils, William Daigneault, deux entrepreneurs, deux générations.

Quand on a la fibre entrepreneuriale dans la famille, on l’a, et dans le cas d’Odolina Scarsella et de son fils, William Daigneault, ce n’est vraiment pas peu dire.   

Cette mère de Mascouche et son fils, âgé de 21 ans, se lancent simultanément en affaires. Odolina Scarsella ouvrira sous peu une franchise de Tite Frette à Terrebonne et William Daigneault est devenu partenaire et actionnaire d’une franchise de Yuzu Sushi express. Ce dernier, en même temps que son implication dans sa nouvelle entreprise, poursuit ses études de premier cycle à l’Université du Québec à Montréal.

Une première pour les deux

Il s’agit de la première entreprise d’Odolina Scarsella, elle qui a cumulé une longue expérience en tant que gérante aux boutiques Bell et Virgin des Galeries Terrebonne, pendant 22 ans. « C’est un drôle de hasard. Je commençais ma carrière en gestion lorsque j’ai appris que j’étais enceinte de William et là, on démarre une entreprise en même temps », raconte Mme Scarsella.

Sa franchise en est une de vente de bières de microbrasseries, mais pas n’importe lesquelles. « Il s’agira de bières, de vins, de cidres du Québec exclusivement, mais surtout de produits locaux, des produits de la région », nous dit fièrement Odolina Scarsella. Pourquoi avoir choisi ce genre d’entreprise? « Je suis une fan de microbrasseries. On me les a fait découvrir il y a une trentaine d’années. Dès que j’avais des vacances, je partais à la découverte de microbrasseries. Et comme je suis épicurienne… », explique Mme Scarsella, qui suivra une formation de bièriste.

Justement, cette dernière entend bien inclure l’aspect dégustation à sa boutique, laquelle devrait ouvrir à la mi-juin et sera située au 1695, chemin Gascon à Terrebonne. « J’ai déjà deux employés, un à temps plein et l’autre à temps partiel », révèle l’entrepreneure. 

Un départ canon

En pleine fin de session universitaire, le 10 mai, William Daignault a démarré sa franchise Yuzu Sushi express avec un de ses collègues. Leur restaurant est situé à Montréal, mais son partenaire d’affaires et lui souhaitent en ouvrir un dans la région, éventuellement. « J’aurais préféré débuter sur la Rive-Nord, mais au moins, les gens de Yuzu nous ont dit que nous avions la priorité pour l’ouverture d’une franchise dans cette partie du territoire », annonce William, lequel trépignait d’impatience de se lancer en affaires. Sans la pandémie, il aurait sans doute démarré son Yuzu bien avant, lui qui a tout le temps la bougeotte.

Comment a découvert sa vocation d’entrepreneur? « Depuis que je suis jeune, je m’intéresse à la gestion d’entreprises. En 1re secondaire, je commandais des articles en ligne et je les revendais. J’ai aussi organisé un événement à caractère sportif, travaillé au Virgin mobile et géré une entreprise de traitement de gazon », relate celui qui est inscrit au baccalauréat en administration des affaires. Il est déjà détenteur d’un diplôme collégial en gestion de commerce.

William a découvert la chaîne Yuzu Sushi express par le biais de l’émission Dans l’œil du dragon et c’est même son créateur, participant de l’émission, qui a permis à Tite Frette de prendre de l’expansion. Un autre hasard qui réunit mère et fils dans l’entrepreneuriat. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média