Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

31 mai 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

434 signataires se prononcent contre les Tours Cachemire

0321cachemire

©Stéphane Fortier

Pas moins de 434 signatures ont été acheminées à l’administration municipale de Terrebonne pour s’opposer à l’érection de quatre tours abritant des condos locatifs.

Il fallait 264 signatures aux opposants pour réclamer un référendum à propos d’un règlement de zonage permettant la construction de quatre édifices qui abriteront des condos locatifs, les Tours Cachemire, dans le secteur des Jardins Angora, et ce sont finalement 434 signatures qui ont été acheminées à l’administration municipale de Terrebonne.  

Si les formulaires envoyés sont jugés conformes, la Ville de Terrebonne aura le choix entre tenir un référendum ou encore laisser tout simplement tomber ce règlement de zonage.

Carl Miguel Maldonado, résident du quartier qui s’oppose au projet et candidat au poste de conseiller municipal pour le Mouvement Terrebonne, avait décidé de faire du porte-à-porte pour faire échec au règlement. « Comme, à cause des règles sanitaires, les gens ne pouvaient se déplacer et signer un registre à l’hôtel de ville, le processus s’avérait un peu plus compliqué. J’ai donc fait imprimer des formulaires et j’ai visité les citoyens un à un. Une fois les formulaires remplis et signés, j’en ai pris une photo avec une preuve d’identité. Je les ai ensuite acheminés à l’adresse indiquée par la Ville », explique M. Maldonado. Il en a ainsi recueilli 434. Il fait remarquer qu’une centaine de résidents du quartier ont fait parvenir leur propre formulaire à l’hôtel de ville, ce qui porterait le nombre de signatures recueillies à plus de 500.

Les autorités municipales, le Service d’urbanisme en tête, ont toutefois prévenu que le rejet de ce règlement pourrait avoir des conséquences pires que celles que les opposants veulent éviter. « Ils font cela pour nous faire peur », de lancer M. Maldonado, qui s’est dit peu surpris que, lors de ses visites, si peu de résidents étaient au courant de ces règlements de zonage. « Il y a un autre point qui nous préoccupe, c’est qu’il est nécessaire que la bretelle de l’autoroute soit aménagée avant la construction de ces tours, sinon cela causera des congestions monstres dans le secteur », affirme celui qui a été aidé par des citoyens, dont Émilie Gaignard, dans son porte-à-porte.

Désinformation

L’actuelle conseillère du district 8 – Saint-Jean-Baptiste, Caroline Desbiens, déplore quant à elle la désinformation dans ce dossier. « Ou les citoyens ignoraient tout du projet, ou ils étaient mal informés », croit-elle. « Chose certaine, il fallait apporter à ce projet des améliorations. J’y ai d’ailleurs contribué. D’abord, il devait y avoir huit tours originalement. Maintenant, on parle de quatre tours. Puis, il ne devait plus y avoir de zone tampon entre les résidences et le boisé, et les rues auraient été trop étroites, les rendant ainsi moins accessibles en ce qui a trait au stationnement. J’ai donc demandé des modifications au règlement, notamment que la bretelle d’accès soit payée aux deux tiers par l’entrepreneur », rappelle-t-elle.

Et que pense-t-elle de l’opposition de certains résidents au projet? « Les gens ont évidemment le droit de s’exprimer, mais je le répète, ils auraient dû être informés adéquatement dès le départ. La première séance d’information dans ce dossier, à l’époque, avait été très mal faite », se souvient-elle.       

Au cours des prochains jours, le conseil municipal annoncera ses intentions à propos du règlement.  

Avez-vous inscrit le Marché Desjardins Moulinois à votre agenda?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média