Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

09 juin 2021

Anciens vétérans : Michel Boudrias dénonce une iniquité

0421boudrias

©archives

« Les vétérans francophones ont fait le même serment d’allégeance que leurs compagnons d’armes anglophones, ils méritent le même traitement », affirme Michel Boudrias.

Michel Boudrias, député de Terrebonne, joint sa voix à celle du porte-parole du Bloc Québécois en matière d’anciens combattants, Luc Désilet, et s’indigne des iniquités persistantes quant à la rapidité et à la qualité des services en français d’Anciens Combattants Canada (ACC).

Porte-parole du dossier de 2015 à 2019, M. Boudrias ne s’explique pas comment rien n’a pu avancer depuis tout ce temps. « J’ai sonné l’alarme en Chambre il y a cinq ans, et malgré un rapport accablant de l’ombudsman en 2018, nous voilà toujours au même point. C’est révoltant! » s’insurge le député et ancien combattant. En 2018, l’ombudsman écorchait ACC pour ses temps d’attente à deux vitesses selon la langue des demandeurs. Une demande en anglais se traitait en 19 semaines, alors qu’une demande en français prenait jusqu’à 52 semaines, rapporte l’élu de Terrebonne. « Ce système de deux poids, deux mesures en défaveur des vétérans francophones est indéfendable », martèle-t-il. « Les vétérans francophones ont fait le même serment d’allégeance que leurs compagnons d’armes anglophones, ils méritent le même traitement », conclut M. Boudrias.  (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média