Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

17 juin 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Retour sur la scène locale pour Sonate 1704

0621brault

©André Chevrier

L’ensemble Sonate 1704 est composé d’Olivier Brault, de Mélisande Corriveau et de Dorothéa Ventura.

Après avoir été reporté à trois reprises afin de respecter les consignes sanitaires, le second concert de la 8e saison de Sonate 1704 à Terrebonne, qui deviendra finalement le seul concert de la 9e saison, aura enfin lieu le 27 juin à la chapelle du Collège Saint-Sacrement, et ce, à guichets fermés, pour le plus grand bonheur d’Olivier Brault.

Le directeur de Sonate 1704 est en effet très heureux de retrouver une partie du public de l’ensemble de Terrebonne. Une partie, car étant donné la COVID-19, la salle ne pourra accueillir plus de 30 spectateurs, lesquels ont déjà réservé leur billet. Ces passionnés de musique historique auront droit à un hommage à Jean-Baptiste Anet, compositeur français mort en Pologne à un âge vénérable estimé à 94 ans, sa date de naissance n’ayant jamais été pleinement confirmée, aux dires d’Olivier Brault. Ce qu’on sait par contre, c’est qu’Anet est reconnu pour avoir été l’élève d’Arcangelo Corelli, en Italie, avant d’introduire l’expertise italienne du violon en France. « Influencé par Corelli, il s’est accordé au goût du public français et a francisé son écriture », dévoile Olivier Brault avant de rappeler que « la sonate pour violon est un genre italien que les violonistes français se sont approprié ». C’est tout cela, de même que les sonates que l’on doit au compositeur, que mettra en relief le concert intitulé Jean-Baptiste Anet, fierté des violons du royaume. Anet a livré deux livres de sonates pour violon, un datant de 1724 et l’autre, de 1729, pour un total de 22 pièces.

Les activités reprennent

S’il s’agit d’un retour sur la scène locale pour le violoniste baroque, ce dernier n’en est pas à un premier concert cette année, malgré un ralentissement imposé par la pandémie depuis les 15 derniers mois. L’été et l’automne seront d’ailleurs bel et bien occupés. Il reprendra un service bien actif avec l’Apollo's Fire de Cleveland. Il sera entre autres présent cet été à Chicago et à Boston, au festival de Tanglewood, ce qu’il qualifie comme « le plus grand festival de musique classique en Amérique ». Pour la suite, « mon agenda est plein de Cleveland et de New York (avec le Four Nations) », se réjouit le Terrebonnien, qui prévoit en parallèle un projet le ramenant chez lui à la fin de l’été. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

En attendant, les amateurs de musique classique peuvent se procurer le premier album de Sonate 1704, Boismortier, sonates pour violon op. 20. Les occasions de le promouvoir n’ont pas été nombreuses pour l’ensemble depuis sa sortie en octobre 2019, mais il est toujours disponible, notamment au Magasin Général du Vieux-Terrebonne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média