Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits & méfaits

Retour

18 juin 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Perquisition dans un commerce de production légale de cannabis

0621perqui

©archives

« Ces perquisitions montrent encore une fois le manque de contrôle et de rigueur en lien avec l’émission des permis par Santé Canada autorisant la production de cannabis », commente le directeur adjoint du service de police, Éric Hallé.

Une autre perquisition en matière de stupéfiants a été réalisée par les enquêteurs de l’équipe des crimes initiés et les policiers du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion dans un commerce de production légale de cannabis approuvé par Santé Canada.

Trois perquisitions tenues le 10 juin, dont une dans ce commerce qui approvisionnait indirectement la Société québécoise du cannabis (SQDC), ont mené à l’arrestation de deux hommes de 36 et de 38 ans, ainsi qu’à la saisie de plus de 2 200 plants de cannabis; de plus de 50 kilogrammes de cannabis; de près de 52 000 $ en argent canadien; de plusieurs milliers de dollars d’équipements de production; et d’un permis de production émis par Santé Canada.

Les événements ne sont pas sans rappeler le contexte entourant d’autres perquisitions et arrestations qui ont eu lieu sur le territoire le 13 mai et dont il avait été question dans La Revue.

L’enquête relativement aux perquisitions du 10 juin avait débuté au mois de janvier 2021, à la suite d’informations mentionnant que, malgré le fait que Santé Canada ait délivré un permis de production pour le lieu visé, une partie du cannabis produit était vendu illégalement sur le marché noir. Plusieurs techniques d’enquête ont permis de confirmer ces informations, rapporte la police de Terrebonne, qui a ainsi pu intervenir.

« Ces perquisitions montrent encore une fois le manque de contrôle et de rigueur en lien avec l’émission des permis par Santé Canada autorisant la production de cannabis », commente le directeur adjoint du service de police, Éric Hallé.

À la suite des interrogatoires, les deux prévenus ont été libérés par voie de sommation. Des accusations en lien avec la production et la possession de cannabis en vue d’en faire la vente et la distribution sur le marché illicite seront soumises au Directeur des poursuites criminelles et pénales au palais de justice de Laval.

Rappelons que ces opérations sont faites dans le cadre d’ACCÈS CANNABIS, mis en place par le gouvernement du Québec et coordonné par le ministère de la Sécurité publique. Le but étant d’intensifier la répression des réseaux d’approvisionnement du cannabis illicite afin d’en diminuer l’accessibilité sur le marché québécois, particulièrement chez les jeunes.

Suivez-vous les Jeux olympiques de Tokyo?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média