Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

18 juin 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Trois Tigres d’ici remportent la Coupe du Président

0521tigres

©courtoisie

Le Mascouchois Massimo Siciliano tenant la Coupe du Président.

Parmi les vainqueurs de la Coupe du Président remportée par les Tigres de Victoriaville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) au début de juin, on retrouve trois membres demeurant dans la MRC Les Moulins, soit Massimo Siciliano, de Mascouche, ainsi que Brooklyn Kalmikov et le recruteur Olivier Perron, de Terrebonne. 

La victoire en finale contre les Foreurs de Val-d’Or n’a pas vraiment surpris Massimo Siciliano, bien que l’adversaire se soit avéré une excellente formation. « On savait qu’on était capables de faire et on savait qu’on pouvait se rendre jusqu’au bout », mentionne-t-il d’entrée de jeu. Toute l’année, selon Massimo, l’équipe a dû faire face à l’adversité. « On comprenait qu’il y aurait des épreuves à traverser également dans cette série, mais on savait aussi comment les affronter. En respectant notre identité, on savait que la victoire était possible en travaillant fort, de la bonne façon, en épuisant nos adversaires. Côté talent, on n’avait rien à envier à l’autre équipe », affirme le Mascouchois qui, à 18 ans, jouait sa deuxième saison avec les Tigres. « L’an prochain, à 19 ans, j’en serai à ma troisième », révèle le défenseur.   

Résilience

Le mot « résilience » est à la mode depuis quelques années, mais il décrit bien l’état d’esprit dans lequel se trouvaient les membres des Tigres de Victoriaville. « Avec tous les sacrifices qu’on a faits au cours de la saison, cette victoire était pleinement méritée », de commenter le Terrebonnien Brooklyn Kalmikov. « Ça a été un feeling incroyable, de remporter la coupe. On a passé 105 jours à l’hôtel avec les bulles qu’il fallait respecter », de rappeler l’ailier gauche des Tigres.

Qu’est-ce qui a fait la différence entre la victoire et la défaite en finale? « Toute la saison, il y a eu une bonne chimie dans l’équipe, on était tous tissés serrés et ça s’est fait ressentir sur la glace », croit Brooklyn. Le jeune homme de 19 ans a joué tout son hockey mineur à Terrebonne. « J’ai été chanceux. J’ai toujours eu de bons entraîneurs tout au long de mon parcours », admet celui qui est triste que la finale de la Coupe Memorial n’ait pas lieu cette année.

Pour Olivier Perron, recruteur pour les Tigres depuis deux ans et résident de Terrebonne depuis plusieurs années, le sentiment est également fort quand on remporte une aussi belle victoire. « On ne vit pas ce que les joueurs vivent au quotidien, mais pour un recruteur, une telle victoire est le fruit du travail accompli depuis des années, confie-t-il. C’est une grande fierté qu’on ressent comme recruteur de voir des joueurs qu’on a repêchés atteindre leur objectif. Les joueurs étaient tous unis, ils ont tous mis l’épaule à la roue et n’ont jamais lâché. Ils n’ont jamais cru un seul instant qu’ils allaient perdre. »

Nul doute que le succès de ces trois membres de l’équipe des Tigres rejaillit sur toute la région.

0521tigres2

©courtoisie

Le Terrebonnien Brooklyn Kalmikov a aussi eu le bonheur de tenir dans ses mains la Coupe du Président.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média