Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 juin 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le Bloc a bien défendu les intérêts du Québec, selon ses députés

0721bilanfederal1

©archives

Selon Luc Thériault, député de Montcalm, le Bloc Québécois a fait des gains historiques et défendu fièrement la nation québécoise à Ottawa.

Les deux députés fédéraux de la MRC Les Moulins, Luc Thériault (Montcalm) et Michel Boudrias (Terrebonne), comme leurs homologues provinciaux, ont fait connaître un bilan plutôt positif en cette fin d’activité parlementaire.  

Selon Luc Thériault, d’abord, le Bloc Québécois a fait des gains historiques et défendu fièrement la nation québécoise à Ottawa en ramenant constamment les priorités du Québec à l’ordre du jour de la Chambre des communes. « Au Québec, notre identité repose en grande partie sur notre langue commune : le français. Pour la protéger, le Bloc a présenté un projet de loi appuyant l’application de la loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale; toute la Chambre, à l’exception des libéraux de Justin Trudeau, s’est prononcée en faveur. J’ai pour ma part déposé un projet de loi qui soustrayait le Québec à l’application du multiculturalisme canadien en faveur de son propre modèle d’intégration plus harmonieux et approprié des nouveaux arrivants. Sans surprise, tous les partis fédéralistes ont voté contre, prouvant une fois de plus qu’ils sont prêts à reconnaître la différence québécoise dans la seule mesure où elle reste symbolique », a résumé Luc Thériault.

Se disant proche des priorités de la population, le Bloc Québécois a défendu les personnes les plus vulnérables. « Nous avons rallié la Chambre des communes en faveur d’une hausse de la pension de vieillesse de 110 $ pour tous les aînés de 65 ans et plus, à l’encontre du gouvernement, qui a préféré créer et opposer deux classes d’aînés. Nous avons également obtenu l’appui des parlementaires à notre projet de loi Émilie Sansfaçon, qui souligne la nécessité de faire passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi à 50 semaines en cas de maladie grave. Ces deux combats, tout comme celui de la hausse des transferts en santé et de l’accessibilité à l’aide médicale à mourir, le Bloc et moi-même, nous ne les abandonnerons jamais », a déclaré le député de Montcalm.

Une gestion plus responsable de la pandémie

0721bilanfederal2

©archives

Pour Michel Boudrias, député de Terrebonne, le Bloc Québécois a rempli ses promesses à Ottawa malgré les difficultés entraînées par la crise sanitaire.

Même son de cloche du côté du député de Terrebonne, Michel Boudrias, qui a renchéri sur la question des règles sanitaires. Le Bloc Québécois est intervenu à maintes reprises pour corriger les lacunes dans la gestion de la crise sanitaire, a-t-il dit. « Je n’ose pas imaginer ce qui se serait produit si personne n’avait talonné le gouvernement jusqu’à ce qu’il daigne faire son travail, a déploré M. Boudrias. Nous étions là pour protéger la sécurité de la population, mais aussi pour l’aider à traverser la crise. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour faire adapter les programmes fédéraux aux différents types de travailleurs du Québec, notamment les travailleurs autonomes, ainsi qu’aux différents modèles de PME. »

En rétrospective, selon Michel Boudrias, le Bloc Québécois a rempli ses promesses à Ottawa malgré les difficultés entraînées par la crise sanitaire. « À défaut d’avoir notre pays, nous avons tenté d’aider nos compatriotes québécois pris dans le grand ensemble canadien, tant dans nos interventions au parlement qu’à travers les dédales de l’administration fédérale, dans nos bureaux de circonscriptions. Le Québec peut avoir confiance qu’après avoir pu compter sur le Bloc Québécois durant les mois plus sombres, il pourra compter sur nous lors de sa relance tant attendue », a conclu M. Boudrias.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média