Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits & méfaits

Retour

05 juillet 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

Nouveau registre pour les vélos perdus ou volés

0821velos1

©Pénélope Clermont - La Revue

La capitaine Audrey Bouchard et l’agent de relations communautaires Jean-Sébastien Hamel entourant la Mascouchoise Aline Gagnon, qui a profité de son passage au parc du Grand-Coteau pour inscrire son vélo au nouveau registre.

Le Service de police de la Ville de Mascouche récolte annuellement de 80 à 100 vélos dans les rues ou les parcs de la municipalité. Forcé de s’en débarrasser après une année, comme le veut la loi, il a entrepris d’instaurer un registre permettant éventuellement de redistribuer ces vélos à leurs propriétaires.

Les Mascouchois possédant un vélo peuvent donc contribuer à ce registre en y inscrivant leur bicyclette. La police notera la marque, le modèle, la couleur et le numéro de série, tout en prenant une photo de ce dernier comme du vélo. « C’est inspiré de ce qui se fait à Longueuil », précise Jean-Sébastien Hamel, agent de relations communautaires, avant d’expliquer qu’il fallait qu’un vélo soit rapporté comme volé avec un numéro de série pour que la police puisse le redonner à son possesseur. « Mais dans le cas d’un vélo trouvé, qu’il ait été oublié ou volé, on n’avait rien », ajoute l’agent, spécifiant que le registre sera accessible à partir des véhicules de patrouille.

Pour composer cette base de données, la police de Mascouche a tenu un kiosque au parc du Grand-Coteau, le 30 juin en après-midi. Les passants à vélo pouvaient donc y inscrire leur monture. Il sera possible de faire la même chose le 8 juillet au parc Le Rucher, le 16 juillet au Giant (anciennement le Centre du vélo) et le 11 août au parc de la Seigneurie.

Si vous ne pouvez vous déplacer à l’une de ces occasions, il est aussi possible de prendre rendez-vous au poste de police, un jour de semaine, avec M. Hamel. À un autre moment, vous pourrez remplir un formulaire et un suivi sera effectué. « Plus on en a, mieux c’est! » conclut l’agent de relations communautaires.

0821velos2

©Pénélope Clermont - La Revue

Pour composer cette base de données, la police de Mascouche a tenu un kiosque au parc du Grand-Coteau, le 30 juin. D’autres occasions se présenteront dans les prochaines semaines dans d’autres lieux de Mascouche.

Suivez-vous les Jeux olympiques de Tokyo?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média