Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

07 juillet 2021

Pénélope Clermont - pclermont@lexismedia.ca

District Moody : le début d’une nouvelle histoire

0821moody

©courtoisie

Et si le site de La Moody devenait un village urbain s’articulant autour d’une place publique qui aurait comme porte d’entrée l’ancienne usine?

Construction Vilan a imaginé une nouvelle histoire pour La Moody, celle du District Moody. Le promoteur vient de déposer une vision concrète de ce qu’elle entend faire du bâtiment patrimonial. Inspiré du Zibi à Hull, du Distillery district à Toronto et du Chelsea Market à New York, le projet suit un concept en essor partout dans le monde : une ville au sein d’une ville.

Comme il est actuellement présenté, le District Moody comprend des « bâtiments innovants » de 2 à 6 étages abritant 900 unités de logement, le tout dans un village urbain s’articulant autour d’une place publique qui aura comme porte d’entrée l’ancienne usine. De « grands espaces épurés et industriels », des « espaces verts où il fait bon vivre », un « incubateur culturel » se manifestant par un musée et une salle multifonctionnelle, un « marché public permanent », une « promenade » intégrant un plan d’interprétation du patrimoine et un « Couloir du Raconteur » donnant l’effet d’un tunnel étoilé en soirée sont autant de termes utilisés dans un document présenté par Construction Vilan à la Ville de Terrebonne. Le 5 juillet, le conseil municipal a donné un avis préliminaire favorable quant à la recevabilité du projet, pourvu qu’il respecte les usages autorisés par le règlement sur les plans d’aménagement d’ensemble (PAE) pour cette zone, la densité minimale de 24 logements à l’hectare et le rappel du passé industriel en conservant le corps du bâtiment patrimonial (Moody).

L’élaboration d’une vision

Plusieurs autres étapes restent à compléter avant la mise en œuvre cet ambitieux projet, mais il s’agit d’une vision autour de laquelle le promoteur, les autres propriétaires impliqués et la Ville pourront collaborer. « Le groupe est fier et enthousiaste de cette maquette, explique Mathieu Jean-Marie, de Construction Vilan. On a écouté les besoins du secteur et depuis un an, on travaille pour que le site devienne une destination en continuité avec le Vieux-Terrebonne; que la Moody soit fière de raconter son passé et qu’elle contribue à améliorer la vie culturelle et urbaine. »

Le petit gars de Terrebonne arrive mal à cacher sa passion face à ce projet qu’il considère comme le plus imposant qu’il ait porté. « C’est mon plus gros projet, mais j’ai tout le temps eu la force de m’entourer des gens nécessaires pour apporter des projets de qualité qui sont différents et qui ont une identité, fait savoir M. Jean-Marie. La Moody, c’est un rêve! Je passe devant depuis 30 ans et je me disais qu’un jour, il y aurait quelque chose ici, et ce sera peut-être moi qui vais le faire. J’avais des visions pour ce site et ce sont les mêmes que je présente en ce moment. »

Nombreuses démarches à venir

Conscient de tout le travail qu’il reste à faire, le promoteur indique que la démarche sert surtout à présenter le projet au public pour éventuellement l’améliorer. Si on se fie aux critères généraux et spécifiques du PAE, il reste encore plusieurs aspects à satisfaire avant que le projet n’obtienne l’aval de la Ville. C’est d’ailleurs pourquoi le conseil a mandaté la Direction de l’urbanisme durable de poursuivre sa démarche d'assistance auprès du demandeur.

Quoi qu’il en soit, la base de travail a de quoi réjouir le premier magistrat, Marc-André Plante, qui souligne à quel point le ton a bien souvent été à la confrontation concernant ce dossier, contrairement à ce qui se passe en ce moment. « Il s’agit d’un projet signature pour Terrebonne, un projet qui, dans 50 ans, sera encore un lieu où les gens vont s’arrêter », déclare le maire en rappelant qu’un important processus suivra. Selon lui, on pourrait voir une première pelletée de terre lors d’un prochain mandat, bien qu’on ne verra sans doute pas le résultat final avant plusieurs années. « J’espère que ça donnera le ton à d’autres projets, dont la Globe Shoe », souligne-t-il.

Le conseiller municipal du quartier, André Fontaine, voit lui aussi d’un bon œil la vision proposée, à condition qu’elle soit accompagnée par la Ville. « Si on veut aller vers l’innovation, allons-y, mais sans oublier tous les détails. On va donner un sens à ce projet si on réussit à développer des espaces de travail qui permettront aux résidents de travailler dans leur quartier. Si ça s’en va dans ce sens-là, je continuerai de l’appuyer », conclut-il avant d’admettre que « le début est prometteur ».

Suivez-vous les Jeux olympiques de Tokyo?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

7 juillet 2021

Ronald Dubé

Pour un projet inclusif :https://www.lavoixdelest.ca/actualites/ils-montent-une-coop-pour-vieillir-ensemble-7edc4d3fc530d41b316e7984b89f47d6?fbclid=IwAR3sbDdzGNNFxZFMDzETc1uj6rTCj-vX--AeRm2isf1TdZQJKIinmzlFInQ&utm_medium=facebook&utm_source=dlvr.it

9 juillet 2021

Jean-Pierre L'Ecuyer

Enfin un projet pour la Moody, bien. 900 logements pour moins d'un kilomètre carré , c'est une densité complètement délirante! Deux secondes de réflexion me font pensé qu'il pourrait y avoir une population de plus de 2000 personnes dans ce petit carré. C'est encore un projet (Monster block) qui n'a pas sa place . Si j'était maire de Terrebonne j'achèterais 40 % du terrain, 20 % pour créer des espaces vert, et 20% pour du logement social et j'exigerait un projet à la mesure du Vieux-Terrebonne, la partie frontal rue St-Louis de la maquette semble intéressante, c'est déjà un début. Ma question aux amis du projet: Est-ce que la population doit vraiment subir préjudice esthétique et entrave à l'intelligence par dessus l' humiliation de la courbette ? La bouchée est vraiment trop grosse,

11 juillet 2021

Hélène Bergeron

Ce projet semble intéressant! Espérant que l'espace d'un marché public y sera présent. À Terrebonne nous devons nous déplacer vers Laval ou Montréal pour avoir des bons fruits et légumes de nos agriculteurs locaux ou autres. Oui à un espace de vie communautaire.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média