Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

18 juillet 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Lorraine Rinfret apporte vie et beauté aux enveloppes postales

0821artpostale1

©Stéphane Fortier

Lorraine Rinfret pratique l'art postal.

Y a-t-il quelque chose de plus terne qu’une simple lettre standard avec un timbre dans un coin et une adresse de retour dans l’autre, puis l’adresse du destinataire au milieu? Classique. Grâce à la Mascouchoise Lorraine Rinfret, les enveloppes prennent vie et ensoleillent le quotidien du destinataire.

Lorraine Rinfret, 72 ans, retraitée, est devenue brodeuse d’art postal. Sur sa boîte aux lettres, on peut lire : « Brodeuse timbrée ». Loin d’être timbrée, cette dame, fort cultivée, ne correspond plus avec ses connaissances qu’en utilisant des enveloppes brodées en point de croix.

L’art postal est un moyen de communication, une correspondance artistique qui utilise les services de la poste. En bref, c'est l'art d'envoyer des lettres décorées. Dans le cas de Mme Rinfret, ses enveloppes sont brodées en point de croix. Mais comment devient-on brodeuse postale? « Je faisais partie d’un club de brodeuses à Montréal et c’est là que j’ai appris l’existence de l’art postal. On m’a donné le nom d’une correspondante française à qui j’ai envoyé ma première lettre brodée et depuis ce temps, outre la France, j’en envoie à des correspondantes de la Suisse, de l’Angleterre, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, des États-Unis et, bien sûr, du Canada », raconte Lorraine Rinfret, qui vient d’envoyer sa 2 000e lettre brodée à sa correspondante d’origine. Elle donne aussi des cours de point de croix et d’art postal.

Sa période « chats »

On pourrait penser qu’au départ, le service des postes n’a pas été enthousiaste à l’idée de gérer ce genre de lettres. « Il y a bien eu une petite réticence au début, mais je dirais que c’est quand j’ai essayé d’envoyer des enveloppes avec un rabat fermé par un bouton que cela a causé un problème. La lettre ne passait pas dans la trappe du service postal », relate Mme Rinfret. Conclusion? Finis les rabats. Aujourd’hui, ses enveloppes brodées suscitent la curiosité et même l’admiration au sein des employés de Postes Canada.  

La pandémie s’est avérée une période plus productive pour notre brodeuse d’art postal. « C’est là que je me suis dit que ce serait sympathique de faire parvenir à des personnes qui me tiennent à cœur des enveloppes brodées pour leur dire que j’ai pensé à elles pendant cette période difficile. Et depuis janvier de cette année, je me suis mise à broder des enveloppes de différentes dimensions sur le thème des chats, fantaisistes, réalistes, sortant des bandes dessinées ou des films. Toutes sortes de chats », raconte la Mascouchoise qui en a réalisé pas moins de 150. Et elle leur donne tous un nom qu’elle brode sur l’enveloppe.

Il reste maintenant à laisser Lorraine Rinfret exposer ses enveloppes afin que le public puisse découvrir ses petits chefs-d’œuvre. Ça commence par nos salles d’exposition locales, nos bibliothèques…

En attendant, on pourra voir Lorraine Rinfret dans l’une des vidéos présentées dans le cadre de l’activité Projection du patrimoine organisée par la SODAM au cours de l’été. Les projections auront lieu les 23, 24, et 25 juillet, ainsi que les 1er, 6, 7, 8, 13, 14, et 15 août à 21 h à l’église Saint-Henri, à Mascouche.     

artpostal

©Stéphane Fortier - La Revue

Lorraine Rinfret, qui se définit comme étant la Brodeuse timbrée, montrant quelques-unes de ses œuvres.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média