Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

27 juillet 2021

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Nathalie Sinclair-Desgagné veut porter les couleurs du Bloc dans Terrebonne

Nathalie Sinclair-Desgagné

©Nathalie Sinclair-Desgagné

L’économiste Nathalie Sinclair-Desgagné espère porter les couleurs du Bloc Québécois dans la circonscription de Terrebonne.

Un coup de tonnerre inattendu vient de frapper le paysage politique moulinois. La candidature de Michel Boudrias pour le Bloc Québécois dans la circonscription de Terrebonne en vue des prochaines élections fédérales est contestée. Nathalie Sinclair-Desgagné espère porter les couleurs du parti souverainiste dans ce bastion bloquiste.

La Montréalaise de 33 ans est une économiste de formation, spécialisée en transition écologique et en environnement, et indépendantiste convaincue depuis le plus jeune âge. Son profil professionnel lui a ouvert toutes grandes les portes du comité économique du Bloc Québécois, groupe qui conseille le chef Yves-François Blanchet.

Cette diplômée en économie de l’Université McGill, qui a décroché sa maîtrise à l’Université d’Oxford en Angleterre, est actuellement conseillère économique senior à la direction générale de la Ville de Montréal. Elle y œuvre au bureau de la transition écologique et de la résilience. Elle a auparavant agi comme directrice principale chez Deloitte et directrice chez PwC à Montréal et à Londres. Son curriculum vitae comporte aussi d’autres stages, formations universitaires et postes économiques au Québec et en Europe.

Par son profil, Mme Sinclair-Desgagné entend être un actif pour les entreprises et PME de Terrebonne, son champ d’expertise principal. Dans le cadre de la relance économique, son CV pourrait en outre se révéler fort pertinent. De plus, cette future maman – elle accouchera de son premier enfant à l’automne – se reconnaît dans la jeune population de la région.

Questionnée sur la pertinence de se présenter contre un député sortant, la candidate souligne : « Je ne me présente pas contre M. Boudrias, mais bien pour les citoyens de Terrebonne, dont je me sens au diapason. J’ai choisi cette circonscription, car je m’y retrouve », de souligner celle qui croit au potentiel exceptionnel des entreprises terrebonniennes. « J’entends bien mettre mon expertise au profit des gens d’affaires et de la population d’ici. Il y a beaucoup à faire à Terrebonne et il est possible de faire mieux et beaucoup plus, selon moi. »

Celle qui a été la fondatrice de la cellule souverainiste de l’Université McGill alors qu’elle avait 18 ou 19 ans n’en peut plus du « mépris contre les Québécois venant entre autres de Toronto ». Les intérêts économiques du Québec n’ont jamais été aussi mal défendus par un gouvernement que celui des libéraux de Justin Trudeau, dit-elle. Il est, selon elle, plus qu’urgent de redonner au Québec le rapport de force qu’il faut en élisant une députation forte du Bloc Québécois à Ottawa.     

Boudrias en rupture avec le Bloc?

Aucune candidature n'est officiellement soutenue par le bureau national du Bloc en ce moment, mais notons que les relations entre le député actuel de Terrebonne, son chef et la députation du Bloc ne sont pas au beau fixe. Lors de la dernière campagne électorale, Yves-François Blanchet ne figurait sur aucune affiche électorale de Michel Boudrias. Dans le dossier de la défense nationale, dont il est officiellement le porte-parole, il n’est plus consulté par la direction du Bloc étant donné leurs divergences d’opinions. Au parti et dans la circonscription, certains lui reprochent son isolationnisme au caucus, son manque d’enthousiasme quant au renouvellement des membres et au recrutement de nouveaux membres, et son financement déficient. La circonscription compterait moins de 75 membres en règle. Même dans l’exécutif, seuls deux des sept membres le seraient. Ainsi, le député pourrait ne pas respecter les demandes minimales pour demeurer candidat. Dans ce contexte, il est à se demander si Michel Boudrias, dont la candidature n’a pas été officialisée par le Bloc, ne sera pas tout bonnement refusé. Aucune date d’investiture n’ayant été confirmée malgré l’imminence d’une élection fédérale, la direction du Bloc pourrait décider de nommer unilatéralement Mme Sinclair-Desgagné à titre de candidate.

Cette dernière avoue ne pas savoir si elle devra faire face à une investiture ou si elle sera nommée candidate unilatéralement. Pour l’instant, elle multiplie les rencontres et mobilise d’anciens membres du parti souverainiste autour de sa candidature, laissant les dirigeants du Bloc gérer la suite des événements.

Un communiqué de presse suivra pour Michel Boudrias

Mis au fait de cette nouvelle, le député Michel Boudrias avait fait savoir en entrevue qu'il réservait ses commentaires pour le moment. Il avait indiqué qu'un communiqué de presse suivrait dans les heures suivantes. Voici l'article tiré de ce communiqué de presse : https://bit.ly/37eE3Gt.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média