Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

04 août 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

L’aventure olympique, une expérience inoubliable

1221olymptique1

©courtoisie

En plus d’agir comme annonceur au baseball aux Jeux olympiques de Tokyo, Jean Allard le fait aussi pour le softball et la voile.

S’il n’y a actuellement aucun athlète de Terrebonne ou de Mascouche à Tokyo pour les Jeux olympiques, la MRC Les Moulins demeure représentée à ce grand rendez-vous sportif. Les annonceurs Jean Allard et Daniel Aucoin y prennent notamment part, tout comme l’entraîneur de plongeon Aaron Dziver.

Par le passé, des Moulinois se sont démarqués en se qualifiant pour les Jeux olympiques. On se souviendra de Robert Ouellet, père du joueur des Canadiens de Montréal Xavier Ouellet, qui s’est illustré au hockey dans l’équipe nationale française et qui a participé aux Jeux de Nagano en 1998, tout comme François Lapointe en athlétisme. On se souviendra aussi de la regrettée coureuse Émilie Mondor, qui a participé aux Jeux d’Athènes en 2004, et d’Olivier Jean, patineur de vitesse courte et longue piste qui a participé aux Jeux de Vancouver en 2010, de Sotchi en 2014 et de PyeongChang 2018. On parle également de Marc-Antoine Gagnon, skieur acrobatique de bosses qui a participé aux Jeux de Sotchi en 2014, et de François Imbeau-Dulac, plongeur qui était aux Jeux de Londres en 2012, et de Marc Gagnon, patineur de vitesse qu’on a vu à Lillehammer en 1994, à Nagano en 1998 et à Salt Lake City en 2002.

1221olympique2

©archives

Benoît Laporte a participé aux Jeux olympiques de 1992 à Albertville et à ceux de 1994 à Lillehammer, comme joueur de hockey.

Manger du hockey

Benoît Laporte (1992 à Albertville et 1994 à Lillehammer), qui, à l’instar de Robert Ouellet, a joué pour l’équipe de France en hockey, se souvient de ses participations aux Jeux olympiques. Après 5 ans au sein des Diables Rouges de Briançon et 11 avec les Dragons de Rouen, toujours en France, Laporte a cumulé cinq participations à des championnats du monde et deux aux Jeux olympiques. « J’ai appris beaucoup de mes expériences olympiques et pas seulement sur le plan sportif, mais aussi du côté humain », relate Benoît Laporte.

Ce dernier avait appris que l’entraînement n’était pas tout, que l’alimentation et une discipline de vie devaient entrer en ligne de compte. « Et j’ai appliqué ces principes par la suite comme entraîneur », dit celui qui a été le meilleur attaquant aux Jeux d’Albertville. Avec les Sinupret Ice Tigers de Nuremberg, dans la Deutsche Eishockey Liga (DEL), en Allemagne, Benoît Laporte a décroché le titre d'Entraîneur de l'année au pays en 2008.   

Annonceur émérite

Jean Allard, bien connu pour son rôle d’annonceur maison chez les Scorpions de l’école secondaire Armand-Corbeil, vit actuellement l’aventure olympique au Japon. « Je suis annonceur pour les matchs de baseball aux Jeux olympiques, nous lance-t-il fièrement. Depuis que j’ai été annonceur au Championnat du monde junior de baseball à Sherbrooke en 1984, je n’ai jamais arrêté, et ce, depuis 37 ans. » Des représentants de la fédération internationale assistaient à ce championnat et avaient tout de suite remarqué le talent de Jean Allard.

Mais comment Jean Allard s’est-il retrouvé aux Jeux de Tokyo? « La commission du programme olympique n'a pas retenu le baseball sur la liste des sports au programme des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres et des Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro. Toutefois, comme il s’agit du sport national au Japon, les organisateurs tenaient à revoir le baseball comme discipline olympique à Tokyo et on a tout naturellement pensé à moi, qui suis parfaitement bilingue et en suis à mes troisièmes Jeux, pour annoncer lors de matchs », rapporte M. Allard. En plus du baseball, il est aussi annonceur pour le softball et la voile.

De Fukushima à Yokohama, Jean Allard s’est promené dans les divers stades japonais. Et après les Jeux? « Je vais en profiter pour aller visiter les sites d’anciens Jeux comme Sapporo et Nagano et je vais ensuite revenir pour le début de la saison des Scorpions le 3 septembre », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média