Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

11 août 2021

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Ça va faire, le niaisage

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Gilles Bordonado, éditeur de La Revue

J’avais déjà évoqué cette affaire dans cette chronique par le passé. Quelle bonne nouvelle que l’introduction du passeport vaccinal! Il n’y a aucune raison que les gens vaccinés contre la COVID-19, qui protègent la société, soient punis par les personnes refusant de tendre le bras.

Alors que près de 85 % des Québécois de 12 ans et plus ont déjà reçu une première dose et que plus de 70 % ont reçu leurs deux doses, on comprend que ceux qui ne sont pas vaccinés nagent à contre-courant de la société.

Si vous décidez ne pas vous faire vacciner, si vous risquez votre santé et celle de la majorité par vos réticences, vos convictions personnelles et votre négligence, il est tout à fait normal que vous en subissiez les conséquences. Il n’y a pas de liberté qui tienne lorsqu’il est question de santé publique.  

L’État joue ici parfaitement son rôle et il fait ce qu’il faut pour vous punir d’ici à ce que vous tendiez le bras, pour éviter une 4e vague. L’État a toute la latitude pour que les 10 à 15 % de gens qui ne comprennent rien à rien finissent par comprendre. Les « j’ai fait mes recherches » ne tiennent plus la route. Des milliers de scientifiques ont fait les leurs et démontrent que la vaccination sauve des vies. 

Si nous devions nous reconfiner à l’automne à cause de ces quelques contestataires? Si les hôpitaux se remplissaient à nouveau, que les jeunes devaient être aux études à distance avec les conséquences dramatiques que ça a, que le sport amateur était stoppé à cause d’une minorité de non-vaccinés et que ces derniers tombent malades, comme ça se voit ailleurs dans le monde occidental? Il faut agir contre la complaisance et les petits questionnements de cette minorité. Punir pour protéger la liberté de 85-90 % des gens vaccinés est tout à fait normal. Pourquoi jouiraient-ils des mêmes privilèges que la population vaccinée? Clairement, la majorité a parlé. Un moment donné, ça va faire, le niaisage!

***

Un petit groupe de partisans du député sortant Michel Boudrias a pris sa défense. Ces souverainistes, dont plusieurs sont d’anciens partisans d’Option nationale, rejettent le Bloc, son chef et prétendent que l’esprit de René Lévesque est bafoué.

Je rappellerai à ces gens que René Lévesque a été le plus grand fédérateur des forces souverainistes de l’histoire du Québec, qu’il a réussi à asseoir autour de la table des gens de gauche et de droite pour une cause plus grande que lui. Et c’est cette cause que ces partisans rejettent du revers de la main en criant à tout vent qu’ils annuleront leur vote. Pour moi, l’homme ne sera jamais plus important que la cause. C’est d’ailleurs cette attitude de perdant qui est en train de tuer le mouvement souverainiste à Québec avec la multitude de formations politiques qui prônent l’indépendance. Le PQ s’est vidé de ses forces par la création d’une constellation de partis nés du JE-ME-MOI de quelques indépendantistes qui ont, eux, vu la lumière. À Québec, il y a eu Option nationale, Québec solidaire, les verts et maintenant Climat Québec. Et c’est maintenant au Bloc que ça se passe. Bravo, les champions!

Dans Terrebonne, les libéraux et leur nouveau candidat, Éric Forget, regardent tout ça et prient que la chicane pogne… encore chez les souverainistes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média