Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Sports

Retour

23 août 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Olivier Bédard remporte le championnat Super Production Challenge

1521olivierbedard

©courtoisie

Olivier Bédard a remporté les grands honneurs au Grand Prix de Trois-Rivières.

La victoire du Terrebonnien Olivier Bédard en série SPC (Super Production Challenge) lors du Grand Prix de Trois-Rivières, le 15 août, lui a valu le titre pour la saison 2021 dans cette catégorie.    

Olivier commence à être un habitué des championnats, puisqu’il a déjà remporté trois fois la Coupe Nissan Micra, trois fois le championnat en Formule 1600 et plusieurs titres provinciaux et canadiens. Dans sa Nissan 370 Z, Olivier Bédard a mené la première course de bout en bout. Il reste encore deux courses, dont une disputée à Mirabel les 28 et 29 août, mais Olivier avait déjà le championnat en poche à Trois-Rivières, où il mettait le pied sur le podium pour la 16e fois. « C’était la première fois que je coursais dans cette catégorie, mais le championnat, c’est le résultat que l’équipe visait », lance-t-il avec assurance.

Et dire qu’en début de saison, on ne donnait pas cher de leur peau. « On s’était fait dire que ce serait difficile pour nous, mais de notre côté, on a toujours eu confiance d’être performants », fait remarquer le pilote, rappelant que l’équipe avait quatre voitures en lice. Pourquoi ne les voyait-on pas parmi l’élite? « Parce qu’habituellement, ça prend du temps, beaucoup de temps pour développer une voiture. On doit prendre une voiture de rue et en faire une voiture de course. Il y a beaucoup de modifications à faire, de mises au point », explique Olivier. Et il ne leur a fallu qu’un an pour atteindre le sommet.   

L’endurance

Olivier est un grand champion et il n’a que… 24 ans. À 21 ans, il était déjà un champion reconnu et un ambassadeur professionnel en dehors de la piste. De plus, il est très sympathique et accessible. « Maintenant, mon objectif est de participer à des épreuves d’endurance aux États-Unis. Je veux développer, explorer ce côté-là et aller sur les circuits américains », souhaite-t-il.

Passer dans les rangs professionnels, parcourir les circuits américains dans un milieu où toutes les marques automobiles sont bien représentées. Pour lui, les courses d’endurance représentent l’avenir, parce qu’il croit que ces épreuves ont beaucoup de potentiel pour le futur. C’est un monde d’avenir pour l’industrie, mais aussi pour les pilotes, selon lui.

Chose certaine, la carrière d’Olivier Bédard sera fort intéressante à suivre et nous aurons sûrement l’occasion d’en reparler.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média