Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire

Retour

29 août 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le SERM attend toujours des réponses à l’aube de la rentrée scolaire

serm

Le président du SERM, Jean-Louis Bray, rappelle qu’à l’heure actuelle, on ne sait toujours pas quelles seront les modalités d’application de ces nouvelles mesures dans les écoles.

Le Syndicat de l’enseignement de la région des Moulins (SERM) déplore que dans le cadre de la pandémie, les mesures soient annoncées tardivement et il a toujours des questionnements concernant certaines directives de la Santé publique sur les règles sanitaires à respecter.  

Le président du SERM, Jean-Louis Bray, déplore que les directives arrivent aussi tardivement, jugeant qu’elles étaient pourtant à prévoir. « Nos enseignants souhaitent tous que les écoles restent ouvertes et que les élèves soient en présentiel », explique M. Bray, avant d’ajouter que la présence des élèves à l’école est une condition essentielle pour assurer leur réussite et favoriser leur motivation.

Rappelons que le gouvernement du Québec annonçait, le 24 août, de nouvelles mesures applicables dès la rentrée scolaire, soit l’obligation pour les élèves de porter le masque en tout temps dans l’école dès la première année du primaire, le retrait des bulles-classes, l’arrivée des tests de dépistage rapide à l’école, le retour en présentiel pour tous les élèves du secondaire, le retour des activités parascolaires au primaire et celui des activités parascolaires au secondaire sous présentation du passeport vaccinal.

Le président du SERM rappelle qu’à l’heure actuelle, on ne sait toujours pas quelles seront les modalités d’application de ces nouvelles mesures dans les écoles. Qui, par exemple, sera responsable de la validation du passeport vaccinal? Comment seront surveillés les symptômes? Comment seront gérées les éclosions alors que les bulles-classes sont chose du passé? Autant de questions qui restent sans réponses pour Jean-Louis Bray. « Plusieurs éléments sont toujours en suspens. La rentrée des élèves est là et nos membres attendent encore des directives. Après plus d’un an et demi de pandémie, comment est-il possible d’expliquer ce manque de proactivité? » s’interroge-t-il.

Vaccination obligatoire et pénurie d’enseignants

Dès l’arrivée du vaccin contre la COVID-19, le syndicat plaidait pour la vaccination prioritaire du personnel enseignant, aux premières lignes dans les écoles. Quand leur tour est finalement arrivé, selon le syndicat, les enseignants ont été très nombreux à répondre à l’appel de la vaccination. Jean-Louis Bray craint toutefois que la vaccination obligatoire pour les enseignants ait de nombreux effets pervers, alors qu’on peine actuellement à pourvoir tous les postes. « Avant toute chose, le gouvernement doit s’approprier le taux de vaccination du personnel enseignant, donnée qu’il ne possède pas, en plus de préciser à qui et dans quel contexte s’appliquerait cette obligation », conclut le président du SERM.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média