Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Municipal

Retour

05 septembre 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

La réalisation du plan directeur des parcs et espaces verts bat son plein

MASCOUCHE

1721conseil mascouche

©Stéphane Fortier - La Revue

Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, a notamment annoncé les travaux qui seront réalisés dans la phase II du plan directeur des parcs et espaces verts.

Parmi les points à l’ordre du jour de la séance du conseil de la Ville de Mascouche, le 30 août, il a été question de la phase II du plan directeur des parcs et espaces verts, qui prévoit la réalisation de plusieurs travaux dans certains parcs.

Ainsi, on parle du remplacement de modules de jeux dans les parcs des Montagnes, Nelligan, Vanier et de l’Envolée. Le parc du Domaine verra l’arrivée d’un tout nouveau terrain synthétique, des jeux d’eau seront installés au parc Chambéry, et on aménagera une place publique et un nouveau parc dans le secteur de la gare. Incluant le coût des services professionnels, la phase II représente un investissement de plus de 8,2 M$. On sait que la phase I de ce plan est maintenant entièrement réalisée.

La Ville de Mascouche a aussi autorisé l’implantation de bancs d’allaitement aux parcs du Grand-Coteau et de la Seigneurie.

Par ailleurs, elle a indiqué qu’elle modifiait un règlement qui lui permet désormais d’encadrer toute construction et tout agrandissement d’un bâtiment. Par exemple, dans le cas où un propriétaire voudrait transformer une maison unifamiliale en triplex, la Ville pourrait s’y opposer si le projet ne respecte pas certains critères.    

Travaux

Tous les Mascouchois ont remarqué l’ampleur des travaux routiers sur le territoire de la municipalité. « Dès notre deuxième mandat, nous avons conçu un plan pour désengorger Mascouche », fait remarquer le maire Guillaume Tremblay, avant de rappeler les 15 M$ d’investissements pour les travaux sur le chemin des Anglais. « Depuis 2013, sur les 254 km de routes, 30 % ont été refaites », indique-t-il.

Lors de la période de questions, un citoyen s’est interrogé sur la hauteur de certains bâtiments dépassant quatre étages, un peu trop élevés à son goût. « Dans les grandes orientations du schéma d’aménagement, il y a une obligation de faire de la densification. Ce n’est pas un choix », explique le premier magistrat. On parle notamment des alentours d’infrastructures comme la gare. Le TOD (Transit Oriented Development), qui se veut un projet immobilier de moyenne à haute densité, structuré autour d’une station de transport en commun à haute capacité, comme une gare de train, une station de métro, une station du Réseau express métropolitain ou un arrêt de bus, ne permet pas de faire autrement.   

En revanche, Mascouche déploie les efforts nécessaires pour aller chercher le plus de verdure possible, assure Guillaume Tremblay. « Nous faisons partie des villes où on demande le plus d’espaces verts sur le territoire. On parle de 17 % », révèle le maire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média