Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Politique

Retour

08 septembre 2021

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Gisèle DesRoches veut devenir la prochaine députée de Montcalm

1721desroches

©courtoisie

Gisèle DesRoches, candidate conservatrice dans Montcalm.

Dans sa troisième tentative d’accéder au poste de députée de la circonscription de Montcalm, la candidate conservatrice Gisèle DesRoches expose les enjeux du territoire.

« Depuis la fusion au sein de la circonscription de Montcalm en 2004, il n’y a jamais eu un député fédéral au sein du gouvernement au pouvoir. Nous avons toujours eu un député au sein de la troisième opposition. Ce qui signifie que depuis 17 ans, nous n’avons pas eu un député au sein du gouvernement au pouvoir », plaide-t-elle.

Ce qui signifie, selon elle, que la circonscription est loin d’avoir une voix forte à Ottawa ni qu’elle recevra l’apport financier du fédéral dont elle aurait besoin pour soutenir son développement. Les conséquences? « Notre belle région étouffe.  Des besoins criants d’infrastructures sont maintenant bien évidents : des municipalités manquent cruellement d’eau, leur réseau d’aqueduc est désuet ou inadéquat. Lorsqu’une ville doit s’approvisionner en eau pour combler ses besoins minimaux par camions-citernes à un coût exorbitant, c’est une aberration au sein du Canada, qui possède 20 % de la réserve d’eau douce mondiale. »

Parmi les enjeux auxquels Mme DesRoches souhaite s’attaquer, mentionnons l’accès au réseau Internet, la congestion routière et l’agriculture. « Notre région est aussi une grande zone agricole, un grand morceau du grenier du Québec. Nos agriculteurs souffrent particulièrement de l’absence d’une présence forte à Ottawa, alors que la pandémie a fait ressortir [davantage] leurs enjeux à bien nous nourrir – besoin criant de main-d’œuvre, d’approvisionnement et de soutien. Comment feront-ils pour nous nourrir, si nous n’agissons pas pour eux? » souligne-t-elle.

« Montcalm a besoin d’une véritable voix forte à Ottawa!  Notre slogan comprend l’action "agir". Je vous pose donc la question : souhaitez-vous que j’agisse pour vous à Ottawa? » termine-t-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média