Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communautaire

Retour

18 septembre 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Parenfants inaugure sa nouvelle cuisine et son jardin communautaire

1921parenfants1

©Stéphane Fortier - La Revue

Familles, digitaires et membres de l’équipe de Parenfants se sont réunis pour poser devant le jardin communautaire de l’organisme.

Enfin! La cuisine toute neuve de l’organisme mascouchois Parenfants est devenue une réalité, et c’est avec beaucoup d’émotions que l’équipe de la directrice Josée Noury l’a fait découvrir au public et à des dignitaires, le 15 septembre.  

On se rappellera qu’avant la pandémie, l’École d’Entrepreneurship de Beauce (EEB), particulièrement la cohorte C-17, avait répondu favorablement au projet de Parenfants d’offrir une cure de jeunesse à sa cuisine collective. Les 27 entrepreneurs multidisciplinaires provenant d’un peu partout au Québec ont donc décidé de doter l’organisme d’une cuisine adaptée pouvant accueillir plus de participants, répondant ainsi aux besoins grandissants de la communauté. L’un des préceptes de l’EEB est de favoriser la réussite d’un projet communautaire dans l’esprit du savoir-être de l’école. « Ce projet, avec les dons de matériaux, l’expertise et le jus de bras, est d’une valeur de 235 000 $. Les besoins étaient grands, et la réponse favorable de l’EEB à nos besoins est vraiment bien tombée, nous dit Nathalie Proulx, intervenante famille chez Parenfants. Nous accueillons jusqu’à 32 cuisiniers par semaine pour l’activité de cuisine communautaire, avec des blocs le matin et l’après-midi, soit 8 personnes par jour pendant quatre jours. »

« Ils sont venus nous chercher avec un cri du cœur et nous nous sommes impliqués à 100 % pour réaliser le projet », mentionne Yvan Lebel, un des entrepreneurs, qui réside à Mascouche. D’ailleurs, comme un autre entrepreneur, Éric Barette, M. Lebel fait désormais partie du conseil d’administration de l’organisme.

« Vous nous avez donné une formidable raison de faire une bonne action et je suis contente que cela se soit réalisé à Mascouche », d’ajouter Isabelle Proulx, entrepreneure spécialisée dans le monde des communications et des relations publiques.

« Nous sommes une ville jeune avec une moyenne d’âge de 37 ans. Il y a beaucoup de jeunes familles ici », fait remarquer Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, qui a rendu hommage aux 27 entrepreneurs ayant mis leurs compétences en commun pour aider la maison de la famille de Mascouche. « Je veux dire aux familles que Parenfants sera toujours là pour les soutenir », de renchérir M. Tremblay.

1921parenfants2

©Stéphane Fortier - La Revue

Josée Noury, directrice générale, et Nathalie Proulx, intervenante famille, accompagnent Yvan Lebel et Isabelle Proulx, entrepreneurs.

Dure, dure, la pandémie

Avec le confinement, plusieurs mamans, papas et enfants ont trouvé difficile de ne pouvoir socialiser. « Depuis mars 2021, nous avons accueilli 75 nouvelles familles de plus pour la cuisine et les autres services. Des familles qui avaient besoin de voir du monde », indique Josée Noury. Pas moins de 175 familles sont membres de Parenfants, soit 612 personnes au total.

« J’étais bien contente de pouvoir enfin rencontrer des gens, d’autres familles, de dire Carol-Anne Bélanger, une maman à la maison avec deux petits garçons pleins d’énergie. Le confinement a été difficile et la maison de la famille m’a permis de briser mon isolement. Ça a permis à mes enfants de socialiser beaucoup et moi, de me bâtir un réseau. »

Les surplus du projet des 27 entrepreneurs et les activités de financement de l’organisme ont favorisé également l’émergence d’un jardin communautaire où, notamment, les tomates poussent en abondance. « Ce jardin, un projet pilote, a notamment été rendu possible grâce à la Ville de Mascouche, qui nous a fourni le terrain », révèle Mme Noury.

Cette rencontre avait également pour but de souligner le début de la nouvelle saison de Parenfants.  

1921parenfants3

©Stéphane Fortier - La Revue

Laurie Duplain et Carol-Anne Bélanger, ici avec leurs enfants, fréquentent assidûment la maison de la famille Parenfants.

Quels moyens prenez-vous pour faire votre choix en vue des élections municipales?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média