Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Municipal

Retour

18 septembre 2021

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Un code de vie pour une meilleure préservation du site

CORRIDOR DE BIODIVERSITÉ

corridor

©courtoisie

Un code de vie régit désormais le Corridor de biodiversité.

Afin d’assurer un équilibre entre la conservation de la nature et l'accessibilité à un espace de plein air, la Ville de Terrebonne met en place un code de vie dans le Corridor de biodiversité, code dont l’objectif est la sécurité des citoyens ainsi que le respect de la faune, de la flore et des autres utilisateurs.

Affiché près des entrées du Corridor de biodiversité, le code de vie invite les amateurs de plein air à demeurer sur le sentier afin de protéger les milieux naturels, mais aussi pour éviter les tiques pouvant être porteuses de la maladie de Lyme. Le vélo, la randonnée, la raquette et le ski de fond peuvent être pratiqués sur les sentiers multifonctionnels. Notons que les chiens en laisse sont permis sur la TransTerrebonne seulement.

Sensibilisation et contraventions

Des patrouilles de sensibilisation sont effectuées par l’organisme Nature-Action Québec. Bien que la sensibilisation soit privilégiée, les contrevenants au code de vie ou au règlement 1009 sur le manuel d’urbanisme durable d’Urbanova s’exposent à des avis d’infraction ou à des amendes, conformément au règlement 1004-02 relatif aux permis, aux certificats et à l’administration des règlements d’urbanisme.

Rappelons que la création, la modification et l’entretien des sentiers ne sont pas permis sans autorisation de la Ville. La cueillette ou la coupe d’arbres et de flore sont également proscrites, tout comme le camping, la chasse, la pêche et les véhicules à moteur.

Phase 2 et soirée d’information

Des analyses effectuées cet été ont permis à la Ville de faire des recommandations quant au sens de circulation, aux éléments à risque, au design des parcours et à la signalisation de certains sentiers. Des discussions ont aussi lieu avec des partenaires afin d’assurer l’entretien des sentiers (élagage, soufflage de feuilles, déneigement, etc.). D’autres interventions, telles que l’ajout de signalisation et de l’émondage, devront être réalisées. Pour les sentiers situés plus à l’ouest, une deuxième phase d’analyse est prévue en 2022.

Enfin, soulignons qu’une soirée d’information sera prévue à la fin de l’automne avec les collaborateurs afin de discuter des enjeux reliés aux sentiers de vélo de montagne et de fatbike.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média