Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Municipal

Retour

04 octobre 2021

Zone de vie : une idée qui marche à Mascouche

2121zone

©archives

Croyant que l’endroit le plus sécuritaire est situé le plus près possible de la porte, les conducteurs ignorent la signalisation en place et les espaces réservés aux autobus au détriment de la sécurité de tous les enfants.

Pour une deuxième année, la Ville de Mascouche lance, cet automne, sa campagne de sensibilisation à la sécurité piétonnière : Zone de vie.

La Ville de Mascouche souhaite ainsi sensibiliser les conducteurs au syndrome de la porte. On parle ici des parents qui déposent leurs enfants à l’école. Croyant que l’endroit le plus sécuritaire est situé le plus près possible de la porte, les conducteurs ignorent la signalisation en place au détriment de la sécurité de tous les enfants.

Au cours des prochaines semaines, différentes actions seront mises de l’avant afin d’inviter les conducteurs à adopter un comportement sécuritaire lorsqu’ils déposent leurs enfants à l’école. Les policiers de Mascouche remettront également des dépliants rappelant les règles de sécurité. Outre les excès de vitesse dans les zones scolaires, plusieurs automobilistes s’arrêtent dans les zones interdites, entravent la circulation, notamment les débarcadères réservés aux autobus scolaires, se stationnent en double file et ne respectent pas les feux intermittents des autobus scolaires.

Amendes salées

Aux abords des écoles, le Service de police de Mascouche rappelle l’importance de bien identifier et respecter la signalisation et de suivre adéquatement les règles du Code de la sécurité routière.

Pour leur sécurité, il vaut donc mieux déposer les enfants loin de la porte de l’école, en les laissant marcher. Enfreindre les règles aux abords de l’école peut coûter cher.

Les conducteurs qui ne respectent pas les règles s’exposent aux amendes suivantes : non-respect du transport scolaire : 9 points d’inaptitude et 315 $ d’amende; non-respect des brigadiers scolaires : 4 points d’inaptitude et 315 $ d’amende; stationnement ou immobilisation dans un endroit interdit : 172 $ d'amende; excès de vitesse de plus de 10 km/h : 1 point d’inaptitude et 138 $ d’amende; excès de vitesse de plus de 20 km/h : 2 points d’inaptitude et 295 $ d’amende; excès de vitesse de plus de 30 km/h : 3 points d’inaptitude et 500 $ d’amende. (SF)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média