Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualité

Retour

06 octobre 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le temps des adieux à Mascouche

DERNIÈRE SÉANCE MUNICIPALE

2121adieux

©courtoisie

Don Monahan, Stéphane Handfield, Gabriel Michaud, Roger Côté, accompagnés de Guillaume Tremblay, maire de Mascouche (au centre), ont décidé de tirer leur révérence du milieu municipal. Absente de la photo pour des raisons médicales, Louise Forest.

Cinq conseillers municipaux en étaient à leur dernière séance du conseil à Mascouche, le 4 octobre, et le maire, Guillaume Tremblay, leur a permis d’assister à cette ultime séance en présentiel

Don Monahan (district 6), Stéphane Handfield (district 4), Gabriel Michaud (district 8), Roger Côté (district 1) et Louise Forest (district 3) en étaient de fait à leur dernière séance à titre de conseillers municipaux et un hommage leur a été rendu. « Ce sont bien plus que des collègues, ce sont d’abord et avant tout des amis et des personnes que j’apprécie énormément, a mentionné le maire. Ça prend du courage pour faire de la politique. Il y a huit ans, j’ai fait le choix d’embarquer avec une équipe qui avait le projet de mettre de l’avant un parti politique, mais également une vision pour Mascouche. Lorsque je regarde tout le chemin que nous avons parcouru au cours de ces huit premières années, le premier mot qui me vient en tête, c’est "fierté". Je suis fier de ce qui a été accompli en travaillant ensemble pour faire avancer notre communauté. » 

M. Tremblay a aussi donné la parole aux conseillers sortants en début de séance afin qu’ils puissent partager leurs sentiments, et ils y sont allés de plusieurs remerciements.

Sens unique sur Sainte-Marie

La séance s’est poursuivie avec, comme le veut la coutume, plusieurs points à l’ordre du jour, mais certaines questions posées par le public méritaient qu’on s’y attarde, comme la question de l’établissement du sens unique sur le chemin Sainte-Marie dans le noyau villageois. « Ce sens unique, j’y crois vraiment. Ça contribuera à faire rouler le commerce. Et n’oublions pas que le trafic n’est pas nécessairement le matin. C’est le soir qu’il y a beaucoup de congestion et je suis de ceux qui croient que d’établir un sens unique sur Sainte-Marie va contribuer à désengorger [le secteur]. Cependant, beaucoup de citoyens m’ont dit que ce ne serait pas nécessairement une bonne idée. Ainsi, au lieu de l’imposer, nous allons d’abord le mettre à l’essai l’été prochain. Si ça marche, nous l’adopterons », a expliqué le maire.       

Favoritisme?

Un citoyen a demandé au premier magistrat s’il avait bel et bien l’intention d’offrir un poste à 100 000 $ par année au conseiller sortant Gabriel Michaud à titre de directeur de cabinet. « M. Michaud occupe déjà ces fonctions à titre bénévole et il n’était pas question qu’il occupe à la fois le poste de conseiller municipal et ce poste en plus. Il avait donc le choix de continuer à être conseiller ou d’occuper cette autre fonction. De plus, ce n’est pas le maire qui décide qui doit occuper cet emploi, mais c’est le conseil municipal qui doit accepter sa candidature », a justifié Guillaume Tremblay

Sécurité

Un autre citoyen a fait remarquer que la Ville s’était engagée à diminuer à 40 km/h la limite de vitesse sur l’avenue Crépeau. En attendant, le conseil municipal a adopté un règlement afin de réduire la limite de vitesse autorisée sur le chemin Sainte-Marie, sur le tronçon situé entre le chemin Newton et la rue Grégoire, afin qu’elle passe de 70 km/h à 50 km/h. Dans le même ordre d’idée, un autre règlement a été adopté, visant, celui-là, à réduire la limite de vitesse maximale autorisée sur la rue de Saint-Gabriel, afin qu'elle passe de 40 km/h à 30 km/h entre la rue Barott et la place Christie.

Guillaume Tremblay, à la fin de la séance du conseil, a remercié la population de Mascouche de lui avoir accordé deux mandats. « L’avenir déterminera si j’aurai la chance d’obtenir un nouveau mandat. Ce sera à la population de décider et je souhaite bonne chance à tous les candidats », a-t-il conclu, remerciant au passage les conseillers ayant décidé de poursuivre leur chemin avec lui et tous les employés municipaux qui travaillent fort pour que les objectifs établis par les élus soient atteints. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média