Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

27 octobre 2021

Pierre-Luc Chenel - redactionlarevue@lexismedia.ca

Retour difficile pour Steven Dubois

COUPE DU MONDE À PÉKIN

2421steven dubois

©Wang Yang/Beijing 2022

Steven Dubois à Pékin.

Steven Dubois n’a pas connu la fin de semaine escomptée lors de la première Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, présentée du 22 au 24 octobre à Pékin, en Chine.

« Je pense que le retour aux courses a été plus difficile que je ne m'y attendais. J’ai eu quelques problèmes avec mon équipement et je crois que ça m’a un peu trop joué dans la tête à certains moments, a avoué le patineur. Il faut que je me concentre sur mes forces et que je patine comme je sais que je suis capable de le faire. »

Son meilleur résultat individuel a été une 13e place au 1 500 mètres. Après avoir raté sa qualification pour la grande finale lors de la demi-finale, le patineur de Lachenaie a conclu la finale B à la 5e place. Au 8e tour, Dubois occupait le 3e rang, mais n’a pu tenir la cadence. « Je me suis endormi avec Charles [Hamelin] en demi-finale dans une course lente au départ, a-t-il décrit. J’ai eu une opportunité de passer à l’avant vers le milieu de la course et je ne l’ai pas prise, alors c’était trop rapide à la fin pour faire des dépassements. En finale, je me suis fait bousculer par un Japonais qui a été disqualifié et j’ai perdu toute ma vitesse. »

500 et 1 000 mètres

Sur 500 mètres, le meilleur patineur canadien a vu son parcours prendre fin dès la ronde des qualifications. Dubois menait la course après trois tours, mais a reculé à la 3e place, ce qui a mis fin à ses espoirs de podium. « Je pense que j’avais ma place dans les finales. Je coursais bien en avant, je faisais un bon temps et au dernier tour, ma lame droite a décroché et je me suis fait dépasser par deux personnes en même temps. Dans la course finale pour le classement, j’ai fait une bonne course et plusieurs dépassements avec un très bon temps aussi, a analysé celui qui a dû se contenter de la 21e place. Ça me met en confiance pour la prochaine fin de semaine. »

Finalement, sur la distance du 1 000 mètres, le patineur de 24 ans a été pénalisé dès la première ronde, ce qui a mis fin à sa journée de travail pour les courses individuelles. « Je pense que les blocages, ce n’est vraiment pas ma force. J’ai fait une erreur lorsque l’Allemand m’a dépassé, j’aurais dû être patient et le repasser plus tard, a mentionné Dubois. J’ai pris une mauvaise décision et ça m’a coûté une disqualification et des positions en fin de course, où c’est plus difficile de remonter en avant. »

Avec l’équipe canadienne, Steven Dubois a pris la 7e place du relais 5 000 mètres. L’équipe a été pénalisée en demi-finale. « Ça allait super bien, on voulait être patients et foncer à la toute fin, a conclu Dubois. Sauf que lorsque mon coéquipier m’a fait passer sur l’échange, j’ai eu un contact avec un Italien de deux fois mon poids et qui était vraiment très large sur le tracé. Il est tombé, donc on a été disqualifiés, mais on est très forts et j’ai confiance qu’on peut gagner. »

La prochaine coupe du monde aura lieu du 29 au 31 octobre à Nagoya au Japon. Steven Dubois désire faire davantage confiance à ses forces et sait qu’il est capable de gagner des médailles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média