Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

08 novembre 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

François Collin veut laisser retomber la poussière

2021collin p

©courtoisie

François Collin entre dans une période de réflexion quant à son avenir politique.

Le candidat indépendant à la mairie de Mascouche François Collin ne s’attendait pas vraiment à l’emporter contre son adversaire, Guillaume Tremblay, mais ce n’est pas la défaite, en fin de compte, qui l’a le plus déçu.  

C’est plutôt le faible taux de participation que François Collin déplore. « Quand j’en ai pris connaissance, j’ai trouvé cela faible, très faible », commente un François Collin plus que désappointé. En effet, moins de 30 % des citoyens, soit 28,7 % plus précisément, se sont déplacés pour exercer leur droit de vote à Mascouche. « Pourtant, tous les ingrédients y étaient. La température était favorable, mais les gens en ont profité pour sortir et faire autre chose », de dire M. Collin.

Et son avenir politique? « C’est encore trop tôt pour me faire une tête. Je vais laisser retomber la poussière. Je ne sais pas encore ce que je vais faire dans l’avenir », confie-t-il.

François Collin fait aussi remarquer qu’en matière de loi électorale, il est désavantageux de se présenter sans parti politique.

Pour lui, il est pourtant clair que les bonnes idées étaient là. « J’y croyais, à ces idées, et j’y crois toujours. J’ai appris beaucoup de mon travail ces quatre dernières années en politique municipale », souligne-t-il. Pourquoi ne pas s’être présenté comme conseiller municipal au lieu de viser la mairie? « Les enjeux qui me préoccupaient concernaient la ville au grand complet, je n’avais pas seulement des préoccupations de district », avoue celui qui croit avoir fait le travail d’opposition qu’il jugeait nécessaire. Il fait remarquer au passage qu’après le prochain mandat, il n’y aura pas eu d’opposition au conseil municipal de Mascouche pendant douze ans.

Rappelons que François Collin aura obtenu 1 298 votes, soit 7 701 de moins de que Guillaume Tremblay, pour un pourcentage de 11,86 % des voix.

Flora Almeida Marlow est amère   

De son côté, Flora Almeida Marlow, également candidate indépendante à la mairie, est restée très amère à la suite de ces élections. Elle n’a récolté que 221 votes (2,02 %). « Je suis très déçue de la couverture médiatique. Je trouve que je n’ai pas eu la même visibilité que les autres candidats, comme Guillaume Tremblay. Moi, ce que je voulais, c’est un meilleur monde pour tous, pour les communautés culturelles. Nous sommes oubliés. Nous ne sommes que des payeurs de taxes. De plus, il manque de transparence à l’Hôtel de Ville et il n’y en a que pour les cliques », commente-t-elle, très déçue.

1921marlow

©courtoisie

Flora Almeida Marlow, candidate indépendante à la mairie de Mascouche, est restée très amère à la suite de ces élections.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média