Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

13 novembre 2021

Mélanie Savage - msavage@lexismedia.ca

Des arbres en mémoire de nos compagnons canins

2721bergerblanc

Un chien devient souvent un membre de la famille. Le Berger Blanc souhaite planter des arbres à Mascouche en mémoire de nos compagnons disparus.

Un nouveau projet verra le jour au printemps à Mascouche. Porté par le refuge le Berger Blanc, il comprendra un volet environnemental, mais aussi un important volet affectif.

L’idée de planter un arbre en mémoire d’un chien décédé a germé dans la tête de Murielle de Lasalle quand sa fille a perdu son chien âgé de 19 ans. « Elle avait grandi avec lui, elle avait beaucoup de peine… On a eu l’idée de planter un arbre en sa mémoire et on s’est ensuite dit que d’autres personnes pouvaient aussi ressentir ce besoin », raconte la vice-présidente de l’entreprise, également résidente de Mascouche.

C’est ainsi que l’équipe du Berger Blanc a multiplié les démarches pour pouvoir créer un lieu public en mémoire de nos amis à quatre pattes. Et le choix de la plantation d’arbres n’est pas aléatoire. « Toute leur vie, nos chiens nous incitent à prendre l’air, à nous oxygéner et souvent, ils nous font même courir et dépenser du CO2 quand ils décident de pourchasser un écureuil! » explique Mme de Lasalle. Le Berger Blanc veut donc « retourner l’ascenseur » en réoxygénant et en reverdissant à son tour l’environnement des promeneurs et de leurs chiens.

L’entreprise confirme avoir reçu l’aval du maire Guillaume Tremblay et du directeur du Service de l’environnement de Mascouche, Pascal Dubé, ainsi que la contribution de la Pépinière de Mascouche, qui offrira un prix préférentiel pour les arbres. Ces sont des érables de l’amour qui seront plantés non loin de l’entrée du parc du Grand-Coteau, site choisi « parce que c’est là que sont situés les premiers sentiers canins de la ville », précise Mme de Lasalle.

À chaque arbre son chien

Chaque arbre planté le sera en mémoire d’un chien en particulier. C’est le Berger Blanc qui choisira les toutous honorés. « Lors de la vente des médailles, les gens nous apprennent parfois que leur chien est décédé en cours d’année et nous voyons leur tristesse, car un chien est un membre de la famille », assure la vice-présidente. L’équipe pourra sélectionner des familles parmi celles affectées par la perte de leur animal.

Certains éléments du projet restent à être déterminés à ce stade-ci, notamment la façon dont sera affichée, près de l’arbre, l’identité du chien décédé, mais le Berger Blanc aimerait que le premier érable de l’amour étende ses racines dans la terre au printemps prochain.

Que connaissez-vous du sport appelé la crosse?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média