Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

17 novembre 2021

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Un théâtre bien vivant

RÉOUVERTURE DU THÉÂTRE DU VIEUX-TERREBONNE

2721tvt2

©Valérie Maynard - La Revue

Louise Martin, fière directrice artistique du Théâtre du Vieux-Terrebonne.

En mars 2020, lorsque le Théâtre du Vieux-Terrebonne a fermé ses portes en raison de la pandémie, sa directrice artistique, Louise Martin, a cru que cette pause allait durer quelques semaines. Alors à Abidjan, en Afrique, pour un festival, elle est revenue au Québec en catastrophe, le 14 mars 2020. Retour sur le film qui a continué de se jouer au TVT pendant tout le confinement.

« Nos équipes n’ont jamais arrêté de travailler. La fermeture de notre salle en mars 2020 a enclenché toute une série d’actions sans précédent », se remémore-t-elle. Télétravail, mises à pied temporaires, report de spectacles (d’un mois, puis de six mois et finalement d’un an), annulations, remboursement de billets, etc., autant de gestes qui ont été posés rapidement, sans savoir ce qu’il allait advenir dans le futur.

Une lueur d’espoir

La valse des réouvertures et des fermetures s’est alors enclenchée : un peu de théâtre à l’été 2020, la projection du film Les Rose à l’automne, puis une nouvelle fermeture. « Tous les matins, à 10 h, le comité de direction se réunissait pour prendre les meilleures décisions en fonction des nouvelles du jour. Rapidement, on s’est entendu pour dire qu’il fallait maintenir le lien d’emploi avec le plus d’employés possible. » Si les subventions gouvernementales ont aidé à ramener au travail pratiquement tous les employés, le confinement aura tout de même eu raison de 45 % des effectifs techniques du TVT, qui pour un retour aux études, qui en prévision d’un changement de carrière. Or, chaque technicien qui quitte le navire emporte nécessairement avec lui son expertise et son expérience. C’est une perte de ressources énorme, surtout quand on sait qu’une seule mise en scène, par exemple pour la pièce Embrasse présentée au TVT il y a quelques semaines, peut nécessiter une vingtaine de techniciens.

2721tvt3

©courtoisie

Le Théâtre du Vieux-Terrebonne.

La force de la vie

Au printemps 2021, le théâtre a pu de nouveau accueillir les artistes et le public, en ouvrant une rangée sur trois et en respectant la distanciation dans la salle et sur la scène. Puis, l’écart entre les spectateurs a été réduit à un seul banc, sans masque. « Il fallait constamment remodeler le plan de la salle en fonction des mesures à respecter. »

À l’automne, le passeport vaccinal est arrivé et avec lui, l’espoir d’enfin pouvoir ramener durablement les arts et la culture au TVT. Mais là encore, la gestion n’a pas été simple. « On a quand même eu 200 demandes de remboursement de gens qui, pour toutes sortes de raisons, n’ont pas de passeport vaccinal », rapporte Mme Martin.

Aujourd’hui, plus d’un an et demi après le fameux « shut down » du gouvernement Legault, Louise Martin commence à réaliser l’ampleur des impacts et des bouleversements provoqués par la pandémie. « Je constate la fragilité de notre milieu et des humains. Nous sommes tous fatigués émotivement parce que nous n’avons pas fait de pause ni eu de vacances. Durant cette période, tout nous demandait plus d’efforts, tout a été plus difficile. »

Maintenant que la salle de spectacle peut à nouveau jouer son rôle et que le TVT a retrouvé sa raison d’être, une seule chose est souhaitée : que l’expérience soit positive pour les artistes et le public, et que tous s’y sentent bien accueillis et en sécurité. « Maintenant que les gens sont à l’emploi, que notre équipe est mobilisée, que nos équipements sont en bon état et que les liens avec nos clients et nos commanditaires sont maintenus, je pense qu’il est temps de prendre soin de notre monde », ajoute-t-elle.

L’avenir s’annonce prometteur, à tout le moins, le ciel est dégagé. La salle du TVT se remplit au fur et à mesure que les spectacles y sont présentés. Le public est au rendez-vous et heureux d’y être. La culture sous toutes ses formes reprend sa place dans le cœur des gens. En l’espace d’une fin de semaine, 2 500 billets ont été vendus à l’annonce de la programmation hivernale. En décembre, le Marché de Noël sera de retour sur l’Île-des-Moulins, pendant que les arts du cirque seront en vedette avec la production originale Lili-pieds-en-l’air. L’été prochain, Broue sera de retour sur scène. Bref, le TVT s’anime. « Maintenant, tout ce que j’ai envie de dire aux gens c’est : venez nous voir », termine Mme Martin.

2721tvt4

©courtoisie

Le grand escalier rouge du TVT.

Commentaires

17 novembre 2021

Patricia Lecompte

Désoler mais voir un spectacle avec le masque, n’est pas intéressant, nous avons été 2 dernièrement et c’est frustrant.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média