Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

23 novembre 2021

Pierre-Luc Chenel - redactionlarevue@lexismedia.ca

Émilie Forget vise haut cette saison

SKI DE BOSSES

2821emilieforgetzermatt

©courtoisie

Émilie Forget vise haut cette saison

Après une pause forcée, Émilie Forget peut voir la lumière au bout du tunnel et retourner bientôt sur les pentes de ski de bosses. L’athlète de Terrebonne a dans sa mire une qualification pour le circuit NORAM, ce qui lui permettrait de poursuivre son cheminement vers l’équipe canadienne de ski acrobatique.

« Je veux participer à la sélection canadienne pour avoir ma place dans les NORAM. Une fois à ce niveau, [mon but] sera de pouvoir participer à toutes les finales. Les points amassés en NORAM sont des points FIS et éventuellement, il est possible de se qualifier pour participer à une coupe du monde et d’être repérée par l’équipe canadienne, a mentionné l’athlète de 18 ans. J’espère être en mesure de participer à tous les NORAM et qui sait, de ramasser assez de points pour être sélectionnée sur l’équipe canadienne. »

Cette qualification aura lieu à la mi-décembre au Apex Mountain Ski Resort, en Colombie-Britannique. La bosseuse souhaite être de retour sur ses skis pour cette qualification, elle qui doit actuellement soigner une commotion cérébrale subie lors d’un camp à Zermatt, en Suisse. Si elle ne peut y participer, il est possible d’obtenir une dérogation pour se qualifier. « Avec la commotion, j’ai mis un peu mes objectifs sur pause. Je ne veux pas me mettre de pression avec ça, a dit Émilie Forget, qui était un peu rouillée au début du camp. Il y avait un bout que je n’avais pas skié. Ça ne faisait que s'améliorer de jour en jour. Malheureusement, j’ai eu une commotion cérébrale à la fin du camp et je m’en remets tranquillement. »

Depuis cet incident, elle n’a pas rechaussé ses bottes de ski et elle est retournée à l’école depuis peu. Puisqu’il ne s’agit pas de sa première commotion cérébrale, elle suit les recommandations à la lettre. De plus, Émilie Forget a dû mettre une croix sur un camp d’entraînement au mont Édouard. 

Pause bénéfique

La pandémie a mis sur la glace la dernière saison de ski acrobatique. Avec cette pause, Émilie Forget a pu se concentrer davantage sur l’entraînement et ses études. « Malheureusement, j’ai eu une blessure à l’épaule en février dernier et ça a coupé mes entraînements de moitié. C’était un mal pour un bien, comme il n’y avait pas de compétitions. J’ai pu m’assurer d’être de retour à 100 % et de ne pas être pressée à cause d’une compétition importante, a-t-elle avoué. En juin, j’ai repris l’entraînement à la rampe d’eau, au trampoline et à la musculation. J’ai beaucoup amélioré mon dos cette année, ce qui était un problème dans les années passées. »

Émilie Forget souhaite être de retour à la compétition prochainement et donner le meilleur d’elle-même. Dans les derniers mois, elle a pratiqué un nouveau saut et espère le mettre en application au courant de la saison.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média