Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

24 novembre 2021

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Le chemin Gascon et le boulevard Moody

MES ACHATS À QUELQUES PAS - DÉCOUVREZ NOS ARTÈRES COMMERCIALES

2821gascon1

©archives - La Revue

Une vue du boulevard Moody à partir du « sommet » du chemin Gascon à deux voies.

Comme mentionné dans l’article portant sur le boulevard Laurier à La Plaine, les seigneurs de Terrebonne et de Lachenaie ont procédé, en 1830, à la construction de la Grande Ligne, chemin reliant Terrebonne à La Plaine.

Nommé Moody en l’honneur de Matthew Moody, qui a fondé sa forge en 1845 et ensuite une usine bien connue de fabrication d’instruments aratoires, le boulevard portera le nom de Moody Road, de chemin et de montée Moody, avant de prendre le nom de boulevard quand il finit par être élargi, une demande maintes fois formulée par la Ville de Terrebonne au ministère des Transports, qui est le propriétaire de la route provinciale 29, ensuite renommée 337.

Gascon, qui s’appellera aussi chemin et montée Pincourt, un hameau localisé en haut de la côte, mène les automobilistes vers La Plaine. Historiquement, le chemin Pincourt/Gascon/Moody est une longue route de campagne bordée de fermes et de quelques commerces. Initialement en terre, il sera asphalté pour faciliter la circulation automobile croissante. Au début des années 1960, parmi les commerces ayant pignon sur rue, il y a des garages, des stations-service, une quincaillerie, un marché d’alimentation, l’église Saint-Jean-Baptiste, les concessionnaires Volkswagen et Datsun Alexander et Mercury Le Sommet, puis, plus tard, Trois Diamants Autos et Honda de Terrebonne, comme le fameux Motel Le Sommet, reconnu pour son caractère festif.

Gascon connaît un fort achalandage, au point où il passe à quatre voies, comme Moody, dont le développement est fulgurant. Les Galeries Terrebonne y sont inaugurées le 30 avril 1975 et leurs abords accueillent des centres commerciaux, le Canadian Tire de la famille Bucci et les restaurants McDonald’s et St-Hubert.

Publicité

Défiler pour continuer

Le développement résidentiel exponentiel aux alentours et le trafic venant du nord attireront sur Gascon les investissements. Le développement résidentiel et commercial chasse les dernières fermes et les quelques résidents qui y vivent. Certains y sont toujours, entre l’autoroute 640 et le chemin des Anglais.

Au cours des ans, plusieurs propriétaires ont réalisé des travaux de rénovation ou bâti des édifices modernes qui ont amélioré la trame urbaine. On pense ici à l’édifice Mori, à la boucherie Limoges Extra, à Trois Diamants Autos, à Terrebonne Ford, à Honda de Terrebonne et à plusieurs autres. L’aménagement récent de trottoirs et de pistes cyclables et l’ajout de quelques feux de circulation et de terre-pleins ont contribué à en faire un véritable boulevard urbain, ce qui était attendu depuis des années. Cela a amélioré sensiblement la circulation, tant des automobilistes que des piétons et des cyclistes.

Sources : Journal La Revue, plusieurs éditions des années 1960 à 2000.

2821gascon2

©archives - La Revue

Voilà la première image d’artiste présentant les Galeries Terrebonne, inaugurées en 1975.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média