Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

24 novembre 2021

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le directeur général confirmé dans ses fonctions

MASCOUCHE

2821directeur

©Stéphane Fortier - La Revue

Le maire Guillaume Tremblay, félicite le directeur général de la Ville de Mascouche, André Pratte, qui a été confirmé dans son poste.

Le 22 novembre, lors de sa première séance du conseil municipal depuis l’élection du 7 novembre, la Ville de Mascouche a confirmé André Pratte dans son poste de directeur général, lui qui agissait comme intérim depuis le départ de Sylvain Chevrier, il y a un an.

À l’emploi de la Ville de Mascouche depuis l’automne 2018, M. Pratte a d’abord occupé la fonction de directeur général adjoint de la gestion du territoire avant d’être nommé directeur général par intérim de la Ville en 2020.

« Par respect pour le processus démocratique, nous voulions que le nouveau conseil soit élu avant d’engager la Municipalité dans une entente avec un nouveau directeur général. Au cours des derniers mois, André a montré ses talents de leader, de gestionnaire et de rassembleur. Il était donc tout naturel de le nommer officiellement dans la fonction de directeur général de la Ville », a souligné le maire Guillaume Tremblay.

Par ailleurs, pour la première fois, le conseil municipal accueillait une majorité de femmes à sa table, et lors d’une séance spéciale qui avait eu lieu la semaine précédente, toutes, en plus des autres élus, se sont vu confier différents mandats à remplir pour les prochaines années.

Rien à se reprocher

Lors de la période de questions, un citoyen a demandé au maire s’il entendait améliorer l’état de la chaussée dans le secteur de la rue Saint-Paul et des chemins Saint-Henri et Saint-Philippe. « Quand je suis arrivé en poste il y a huit ans, il y avait un sous-financement énorme en ce qui a trait à la réfection des routes. Il faut dire qu’il y a 252 kilomètres de routes à Mascouche et malgré cela, pas moins de 25 % des routes ont été refaites, dont celles mentionnées par le citoyen. Ces travaux ont entièrement été payés par les Mascouchois, car le gouvernement n’est plus responsable de l’entretien des routes rurales et je vous rappelle que 75 % des routes à Mascouche sont situées en zone agricole », s’est défendu M. Tremblay.

Escouade régionale mixte

Jean-François Benoît, directeur par intérim du Service de police de la Ville de Mascouche, représentera cette dernière sur l’Escouade régionale mixte, selon une entente établie avec la Sûreté du Québec (SQ). La Ville reçoit pour cela une compensation de 158 000 $ de la SQ.

Informatique et espaces verts

Finalement, aucun citoyen ne s’est opposé au règlement concernant des travaux de construction dans le cadre du plan directeur des parcs et espaces verts pour une somme de 8 241 000 $ (dépenses et emprunts) ni pour celui ordonnant des travaux d’entretien, de nettoyage et d’aménagement de différents cours d’eau, bandes riveraines et milieux humides pour une somme de 2 209 000 $ (dépenses et emprunts).

Enfin, les amateurs de pickleball seront heureux d’apprendre que les travaux d’aménagement des nouveaux terrains au parc Le Rucher débuteront au printemps et devraient se terminer à l’été 2022.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média