Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

24 novembre 2021

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Plasticase : internationalisation et virage humain

LE REFLET ÉCONOMIQUE // CHEF DE FILE - CROISSANCE ET EXPORTATION

plasticase petit

©Arbour Photographe

José Chagnon est président et de chef de la direction de Plasticase. depuis trois ans.

Plasticase se spécialise dans la fabrication de boîtiers de plastique moulé qui servent à protéger des équipements. En mars 2020, en raison de la pandémie, le carnet de commandes de l’entreprise s’est effondré et ses revenus ont drastiquement chuté. L’occasion était trop belle de se relever et de se réinventer.

« Avant la pandémie, nous distribuions nos produits essentiellement en Amérique du Nord. Nous étions aussi un peu présents sur le marché européen, mais de façon opportuniste, sans réelle planification », d’expliquer José Chagnon, président et de chef de la direction de Plasticase inc. depuis trois ans.

COVID-19 oblige, la direction s’est tournée vers différents manufacturiers en Amérique du Nord et en Europe, des fabricants d’équipements médicaux recherchés, comme des respirateurs artificiels. Et ça a fonctionné. L’entreprise a rappelé ses employés et remis en marche sa production. « Et depuis, ça n’a jamais arrêté. Notre chiffre d’affaires a doublé depuis 2018. Et on prévoit le tripler d’ici 2025 », se réjouit M. Chagnon.

Nouveaux marchés

Dans la foulée, et grâce à ses nouveaux contrats, le fabricant de mallettes de protection professionnelles Nanuk aura réussi non seulement à conserver son personnel, mais à tripler son nombre d’employés, qui passera de 50 à 150 d’ici la fin de l’année 2021. « La grande majorité de nos employés résident à Terrebonne, mais nous comptons maintenant une équipe de 20 employés à notre bureau de Groningue, aux Pays-Bas, et une de 10 employés aux États-Unis », de souligner le dirigeant.

Plasticase ne se limite pas à approvisionner des entreprises, elle s’adresse aussi directement aux consommateurs du Canada, des États-Unis et d’Europe en misant sur des ventes réalisées en ligne, sur son propre site Internet transactionnel.

Cinq segments définissent les secteurs d’activités de cette entreprise spécialisée dans la fabrication de mallettes, de valises et de solutions de transport : l’imagerie (appareils photo et vidéo, drones), les activités récréatives extérieures (chasse, tir, plongée sous-marine, camping, pêche, etc.), les équipements médicaux, le secteur industriel (mines, industries manufacturières, équipements de sécurité) et le secteur militaire (armes à feu, équipements pour la défense).

06-07new1

©Arbour Photographe

Mélanie Girard, partenaire d’affaires ressources humaines, Benjamin Coley, directeur senior de design, et Angie Chun Lee Ng, directrice marketing et intelligence d’affaires, appuient le président José Chagnon dans le développement de Plasticase.

Cap sur les ressources humaines

Pour répondre à la demande croissante et donc à ses besoins en ressources humaines, Plasticase a pris le virage Équité Diversité Inclusion. « C’est une de nos valeurs d’entreprise. Environ 16 % de nos employés font partie des minorités visibles. La moyenne au Québec est de 13 %. Nous faisons mieux, mais ce n’est pas encore assez, selon nous », note M. Chagnon.

Qui plus est, 80 % des gestionnaires chez Plasticase sont des femmes. À l’inverse, 12 des 15 postes de direction sont occupés par des hommes. « Mais on y travaille. La diversité enrichit les discussions et crée de la valeur dans une entreprise. J’y crois », d’assurer le président et chef de la direction.

Afin de garder son personnel et d’attirer de nouveaux employés, l’entreprise multiplie ses efforts en s’adressant particulièrement aux retraités, aux personnes vivant avec une limitation physique et aux immigrants.

Un programme de récompenses a aussi été mis en place pour la recommandation d’employés. Récemment, les salaires de la main-d’œuvre de l’entrepôt et de l’usine ont été ajustés, et un programme d’assurance collective et de REER collectif a été offert aux employés. « La valeur la plus importante de notre entreprise, ce sont les gens. À mes yeux, pas un produit, pas une commande n’est plus important que la santé et le bien-être de nos employés. »

Responsabilité sociale

En 2022, l’entreprise prévoit inclure à son plan de développement durable la certification B Corps, dont l’évaluation est exhaustive et stricte. Cette certification est réservée à des entreprises qui agissent dans l’intérêt public général – la lettre « B » signifie d’ailleurs « bénéfique » – et qui se définissent par leur conviction qu’une entreprise doit générer non seulement des profits, mais aussi des bienfaits pour la société et l’environnement.

Plasticase a le vent dans les voiles. Elle n’a pas craint de se réinventer et d’innover. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que l’entreprise terrebonnienne, dont les racines datent de 1984, soit devenue un des leaders mondiaux dans son industrie. Que de chemin parcouru en 35 ans d’histoire!

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média